LES REGLEMENTATIONS CONCERNANT LES VEHICULES UTILITAIRES AMENAGES

Ceux qui ont aménagé leurs véhicules utilitaires en camping-car ou qui souhaitent le faire aujourd’hui sont soumis à des réglementations qui encadrent le parc automobile français depuis 2018. Les véhicules utilitaires sont en effet depuis réservés à l’usage professionnel et ont à être homologués s’ils veulent entrer dans la catégorie des VASP qui inclut les camping-cars.

Rien ne change pour les professionnels

Rien ne change pour les professionnels puisque selon la nouvelle règle, l’usage professionnel est la seule destination des véhicules utilitaires. Autrement dit, l’aménagement d’un fourgon en atelier est autorisé du moment que son utilisation sera professionnelle. Ce ne sera donc pas le cas pour le fourgon qu’on veut transformer en camping-car. L’aménagement dans le cas du futur atelier mobile va concerner des équipements professionnels servant à accomplir une activité professionnelle. Il pourra s’agir de la mise en place de meubles d’atelier, d’étagères, d’un compresseur électrique etc. Cet aménagement est quand même réglementé dans le but d’assurer la sécurité de l’utilisateur et de son entourage. L’accent est porté sur la sécurité des fixations utilisées. Les autorités procèderont à une vérification et un contrôle au niveau des points d’attache. Par ailleurs, les éléments de l’aménagement doivent avoir été testés au crash test.

L’homologation pour une carte grise VASP

Si on veut faire d’un fourgon un camping-car, il va être nécessaire de l’homologuer. L’homologation a pour but de le rendre respectueux des règles de sécurité car de cela dépend la vie de ses occupants et celle des autres routiers. Il ne faut plus croire qu’on peut faire un aménagement comme on veut sans avoir fait une anticipation sur ce qui pourrait survenir en cas d’accident. Dans un véhicule utilitaire sans cloisonnement contrôlé mais tout de suite équipé en mobile home par exemple, un arrêt brutal pourrait se solder par la projection de tout le contenu de l’arrière vers l’habitacle du conducteur et provoquer une perte de contrôle pouvant causer un accident amenant la perte de vies. Les installations se doivent d’être convaincantes au crash test. Les vendeurs sérieux fournissent des éléments d’installation sécurisés. L’homologation va donner droit au propriétaire à l’obtention d’une carte grise VASP (Véhicule Automobile SPécifique).

Aménagement d’un fourgon en atelier

Le contrôle technique peut recevoir le fourgon transformé en atelier mobile dès lors que celui-ci est aménagé avec des équipements tels que des meubles de rangement, un support pour câbles, un compresseur, des étaux fixes ou repliables, un groupe électrogène etc. Cet aménagement aura comme objectif de permettre au professionnel qui en est le propriétaire d’intervenir chez les clients avec tout son matériel. En revanche, il y a deux solutions pour transformer un van utilitaire en mobile-home agréé. La première consiste à lui acheter des modules démontables que vous devrez enlever en allant vous rendre au contrôle technique. La seconde consiste à le faire homologuer par un organisme agréé par l’Etat. En vue de réussir l’homologation, il faut que son aménagement répondent aux normes en vigueur. Il faut pour cela mettre au point le cloisonnement, l’isolation, l’habillement et bien sûr l’aménagement intérieur avec les équipements.

Pour pouvoir aménager votre Volkswagen Transporter, Peugeot Boxer ou encore Renault Trafic de façon à rendre cet utilitaire apte au contrôle technique en tant que VASP ou CTTE, il faut le rendre conforme aux normes de sécurité et de confort en vigueur. Faute de pouvoir le faire, vous pourrez le transformer avec des modules démontables que vous n’emmènerez toutefois pas au contrôle technique.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.