Le plafond pour le crédit renouvelable : de quoi s’agit-il ?

Face à des situations imprévues et pour diverses raisons, vous êtes amenés à contracter à un crédit à la consommation pour y faire face. Le recours à un prêt renouvelable se confirme être une solution vers laquelle vous pourrez vous tourner. Bien que son utilisation soit souple, il faut reconnaître qu’il a des limites. En effet, la somme maximale à emprunter pour ce type de prêt à la conso est établie par le Code de la consommation.

Qu’est-ce qu’un crédit renouvelable ?

Aussi appelé crédit revolving, le crédit renouvelable est dans la catégorie des prêts à la consommation. Son utilisation n’est pas définie. Autrement dit, l’emprunteur peut utiliser le capital mis à sa disposition à sa guise. La majorité des banques comme https://www.floabank.fr/credit-renouvelable proposent ce type de prêt parmi leur produit. En général, le crédit renouvelable est lié à une carte de crédit.

Le crédit reconstituable est une réserve d’argent mis à disposition d’un particulier qui peut l’emprunter quand il le souhaite. Par conséquent, une fois que celui-ci retire de l’argent dans cette réserve, des échéances seront prélevées sur son compte. Ces dernières comprennent les intérêts et le capital du montant emprunté. Grâce aux remboursements, la réserve d’argent peut se reconstituer. Par conséquent, le client peut l’emprunter de nouveau.

Le montant maximal du crédit revolving

Avant  2011, le montant maximal d’un crédit renouvelable était limité à 21 500 euros.  Grâce à la réforme instaurée par Christine Lagarde, il est monté à 75 000 euros.  Cette disposition a pour objectif de permettre aux emprunteurs de financer des projets plus ambitieux. Avec cette réforme, des modifications ont été apportées à la durée de remboursement. Pour un montant emprunté égal ou moins de 3000 euros, le particulier a 36 mois pour étaler ses mensualités. Au-delà de cette somme, les créanciers permettent un remboursement sur 60 mois.

Toutefois, la loi oblige les prêteurs à proposer d’autres crédits aux clients dès que leur client souhaite emprunter plus de 1000 euros. Du coup, ceux-ci peuvent s’orienter par exemple vers un prêt personnel ou choisir d’opter pour un crédit renouvelable.

 

Frais annexes du crédit renouvelable

Comme toute offre de prêts, le montant maximal d’un crédit revolving ne comprend pas les frais annexes. Ces derniers peuvent faire grimper le montant que l’emprunteur doit rembourser durant la durée de son crédit. Toutefois, il existe certains établissements de crédit qui incluent les frais de dossiers dans le coût total du crédit contracté.

En plus du montant maximal, il faut également prévoir le coût de l’assurance pour l’emprunt. Bien que souscrire une assurance ne soit pas obligatoire, cette dernière est vivement recommandée pour les emprunteurs à faible revenu. Il faut reconnaître que les coûts d’une assurance pour crédit sont plus ou moins élevés. Cependant, cette forme de police offre une protection optimale en cas de maladie ou d’un changement de situation financière.

Utilité d’un montant maximal pour crédit renouvelable

A l’instar de toute offre de crédit à la consommation, le crédit renouvelable est régi par le Code de la consommation. Ce dernier délimite effectivement les conditions ainsi que les modes de fonctionnement de ce type de prêt. L’instauration d’un montant maximal pour un crédit revolving a pour objectif de permettre à ce dernier d’être au respect des limites des prêts à la consommation. Par conséquent, il peut profiter des avantages offerts par ces derniers.

Un crédit renouvelable qui dépasse les 75 000 euros ne bénéficie plus d’une protection garantie par le Code de la consommation et la loi Srivener.

La loi Srivener permet un délai de rétractation à l’emprunteur. Si auparavant ce délai était fixé à 7 jours ouvrables, il a été rallongé jusqu’à 14 jours à partir de la date de signature du contrat de prêt renouvelable.  Pour ce qui est du Code de la consommation, il autorise un temps de réflexion et de comparaison des offres à l’emprunteur. Ce délai est de 15 jours ouvrable à compter de la date d’émission de la proposition de crédit revolving.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.