Le permis CACES pour les engins

Les conducteurs d’engins ont besoin d’avoir un CACES (Certificat d’aptitude à la conduite en sécurité) pour travailler dans les chantiers puisque certaines entreprises sont réticentes à l’idée de confier ces gros appareils dans les mains d’une personne dont l’aptitude n’est pas confirmée. Ce permis, initialement mis en place par la Caisse nationale de l’assurance maladie des travailleurs salariés, valide les connaissances, non seulement théoriques mais également pratiques. Sont vérifiés les compétences en matière d’opérations d’entretien, de manœuvres, de la maintenance, les bases et bien d’autres. Depuis 2020, des modifications ont été apportées au CACES.

Focus sur cette amélioration du CACES

Les améliorations concernent la clarification sur les types de CACES, l’adaptation du permis à la technologie et l’homogénéisation des pratiques. Les individus qui envisagent de devenir conducteur d’engins doivent prendre connaissance des différentes catégories, pour être en mesure de bien choisir leur permis. Les types de CACES sont :

• le R482 pour les engins de chantier ;
• les R490, R483 et R487 pour les grues ;
• le R489 pour les chariots ;
• le 486 pour les nacelles ;
• le R484 pour les portiques et les ponts roulants ;
• le R485 pour les chariots élévateurs.
Normalement, le CACES se reconduit facilement lorsque les dirigeants de l’entreprise confirment que l’intéressé a conduit plus de 50 jours en un an. Cependant, un test théorique doit être fait.

Conduire les engins de chantiers

Les engins de chantier, comme les chariots de manutention, les appareils de sondage et de forage, ainsi que les machines destinées au terrassement, peuvent être conduits par le détenteur du CACES. Sont parmi les engins utilisés dans les chantiers et mis entre les mains des titulaires de ce permis les pelleteuses supérieures à 6 tonnes, les mini pelles inférieures à 6 tonnes, des tombereaux, des chariots élévateurs, des compacteurs, des niveleuses, les bulldozers, les chargeuses à pneus ou à chenilles, les pelles rail-route et les équipements de forage. Normalement, les personnes détenant un CACES maîtrisent les connaissances de base pour conduire les machines. Les entreprises peuvent ainsi utiliser un matériel de construction d’occasion ou des appareils neufs.

Les sous-catégories

L’amélioration portée sur ce CACES concerne les sous-catégories. La conduite d’un camion-grue requiert la possession d’un permis C.

Le CACES R487 est disponible en 3 catégories selon le type de grue :
• 3 pour une grue à tour automatisé (GMA) dirigée par une télécommande ;
• 2 pour une grue par montage par élément (GME) à flèche relevable ;
• 1 pour une GME à flèche distributrice.
Le CACES R483 pour les grues mobiles existe en deux catégories dont l’une pour les engins à flèche télescopique et l’autre pour les appareils à flèche treillis.

Le R485 pour la conduite d’un gerbeur est disponible en deux familles dont la classification est motivée par la hauteur de levée (dépassant les 2,50 mètres pour la 2 et inférieure ou égale à 2,50 mètres pour la 1).

La catégorie du permis R484 pour les portiques et les ponts roulants dépend de la commande. La 2 convient pour la commande en cabine et la 1 pour le guidage au sol.

Le certificat R486, pour les plateformes élévatrices mobiles de personnes (PEMP) ou pour les nacelles, se décline en trois groupes (hors production, élévation multidirectionnelle et verticale).

Le R489 pour les chariots élévateurs existe en 9 catégories.
Le certificat d’aptitude à la conduite en sécurité ou CACES est un permis visant à valider la capacité d’un individu à conduire les engins de chantier. Depuis le début de 2020, les catégories ont été modifiées pour s’adapter à la réalité, en tenant compte de l’avancée de la technologie

 

Vous avez aim cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *