1 février 2023

Guide du voyageur en Nouvelle Calédonie

Vous rêvez d’un dépaysement total à l’autre bout du monde ? Choisissez la Nouvelle-Calédonie. Voici un petit guide pour mener à bien la préparation de votre voyage en Nouvelle-Calédonie.

Voyager en Nouvelle Calédonie  – les points importants à prendre en compte

La fiscalité

Il y avait une convention fiscale signée entre la France et la Nouvelle-Calédonie. Cette convention prévoit des règles d’imposition qui permettent de prévenir les doubles impositions. Si vous voulez vous installer en Nouvelle-Calédonie, vous devez déclarer en métropole les revenus perçus du 1er janvier jusqu’à la date de votre départ (salaires, pensions, revenus fonciers et revenus de capitaux mobiliers perçus en Nouvelle-Calédonie). Vous êtes également obligés de déclarer vos revenus imposables en métropole après votre départ, s’il y en a.

En ce qui concerne les revenus perçus au cours des années suivantes, certaines doivent être effectuées en métropole et d’autres en Nouvelle-Calédonie. Les revenus fonciers provenant de la location d’immeubles en métropole, les revenus agricoles de propriétés métropolitaines ainsi que les revenus de capitaux mobiliers sont à déclarer en métropole. Les revenus de source calédonienne, les pensions métropolitaines, les dividendes et les intérêts d’origine métropolitaine sont à déclarer en Nouvelle-Calédonie.

Les problèmes sociaux

D’après une enquête réalisée sur la période 2019-2020, le niveau de vie médian des familles a augmenté par rapport à celui de la période précédente. Toutefois, les inégalités sociales et le taux de pauvreté restent encore élevés.

Un Calédonien sur cinq vit sous le seuil de pauvreté, avec moins de 86 000 francs par mois. Le chômage et l’inactivité constituent les principaux facteurs de la pauvreté. Hormis ces deux situations, la redistribution monétaire vient accentuer la situation. Ce terme désigne l’autoconsommation, les prestations sociales versées ainsi que les impôts et taxes adaptés aux revenus les plus bas.

Outre la pauvreté, les inégalités sociales demeurent aussi en Nouvelle-Calédonie. Selon une étude réalisée en 2019, près de 20% de la population détenait près de 44% de l’ensemble des revenus. Pour les 20% de la population les plus modestes, elles en perçoivent seulement 5%. Cet écart persiste et s’accentue malgré les rééquilibrages culturels et politiques effectués.

Les questions environnementales

La Nouvelle-Calédonie est réputée pour ses plages de sable blanc et ses récifs coralliens. Pourtant, cette terre lointaine n’échappe pas aux risques deux au réchauffement climatique et à la montée du niveau marin.

L’environnement est soumis à des pressions plus ou moins importantes, qui sont liées aux activités minières, à l’érosion et à la sédimentation. Ces activités aboutissent à des détériorations souvent irréversibles. Pour une gestion durable des ressources naturelles, de nombreuses solutions ont été mises en œuvre :

  • Installation de stockage des déchets, de dépotoirs et décharges sauvages, de quais d’apport volontaire et des points d’apport volontaire.
  • Mise en place d’un centre d’enfouissement technique,
  • Création d’une station de contrôle de la qualité de l’air
  • Mise en place d’un système d’affermage et des stations d’épuration pour le traitement et l’assainissement des eaux usées.

A côté de ces différentes mesures, il faut préciser que la Nouvelle-Calédonie est une île fragilisée. Chaque année, plusieurs dizaines de milliers d’hectares sont partis en cendres. De même, le défrichage agricole dans les plaines ainsi que le développement de l’industrie du nickel ont réduit la couverture forestière à moins de 30% de sa surface originelle. Cela entraîne la destruction de la biodiversité, l’inondation en saison des pluies, les pénuries d’eau en saison sèche, l’érosion des sols et nombreux autres problèmes.

La localisation

La Nouvelle-Calédonie est située à 1800 km au Nord-Ouest de la Nouvelle-Zélande et à 1 800 km à l’Est de l’Australie.

L’île principale, communément appelée la Grande-Terre est entourée d’une barrière de corail d’environ 800 km de long. Celui-ci forme le plus grand lagon au monde et abrite plusieurs espèces de poissons tropicaux. Nouméa, la capitale de la Nouvelle-Calédonie se trouve dans la Grande-Terre.

Cette île centrale est entourée de trois autres îles : les îles Loyautés à l’Est de la Grande-Terre, l’île des Pins au Sud et au Nord, il y a Belep. La surface totale de la Nouvelle-Calédonie représente 19 000 km2.

La population locale

La Nouvelle-Calédonie est passée sous la barre de 270 000 habitants au 1er janvier 2022. C’est l’estimation rendue publique par l’Institut de la statistique et des études économiques, dans le bilan démographique pour les années 2020 et 2021. La population avait baissé de 330 personnes en 2020 et de 1 050 personnes en 2021.

Cette baisse historique de la population est liée à la baisse du nombre de naissances. Toujours selon l’Insee, la crise sanitaire et le déficit migratoire ont accentué cette tendance. En parallèle, une hausse du nombre annuel de décès est aussi constatée. En 2021, 1 983 personnes ont perdu la vie dont au moins 281 sont associés à la pandémie.

Il faut souligner que c’est le français qui est la langue officielle en Nouvelle-Calédonie. Puisque la culture Kanak domine encore, il existe plusieurs langues et dialectes kanaks qui sont attachés aux différentes tribus. Quelques expressions locales s’associent aussi et apportent une touche d’originalité à la langue officielle.

En ce qui concerne la religion, près de deux tiers de la population locale sont catholiques. Ce sont principalement les originaires d’Europe et les descendants des Polynésiens et des Kanaks qui suivent cette religion. On y trouve aussi d’autres religions, ne citant que les mormons, les bouddhistes, les témoins de Jéhovah et les adventistes du septième jour.

La faune et flore

La Nouvelle-Calédonie abrite plus de 3 300 espèces végétales avec un taux d’endémicité de 80%.  Cette île se positionne en troisième place des pays ayant des flores les plus uniques de la planète après Hawaï et la Nouvelle-Zélande. Il faut aussi souligner que c’est la Nouvelle-Calédonie qui possède la plus grande richesse d’araucarias de la planète.

En ce qui concerne la faune, plusieurs espèces sont aussi présentes. Les plus remarquables des mammifères sont la baleine à bosse, le cachalot, le dugong et la roussette. Il y a aussi plusieurs espèces de reptiles ne citant que les tortues marines, le serpent tricot rayé et le plus grand gecko au monde.

Se déplacer en Nouvelle-Calédonie

De nombreux vols internationaux desservent la capitale. Pour partir pour la Nouvelle-Calédonie, les ressortissants de l’Union Européenne n’auront pas besoin de visa. Aucun vaccin n’est obligatoire. Depuis la France, la durée de vol est de 21 heures.

En ce qui concerne le déplacement sur place, c’est l’Air Calédonie qui assure les vols domestiques. C’est le moyen le plus rapide pour se rendre sur les îles. Vous pouvez toutefois avoir recours à une compagnie maritime pour se rendre d’une île à une autre. Ce choix demande plus de souplesse, car les traversées sont souvent annulées en cas de mauvais temps.

Il y a également de nombreux autobus au départ de Nouméa. Vous pouvez vous en servir pour la visite des villages de Grande Terre. C’est le moyen de transport le plus employé, et aussi le plus économique.

Si vous désirez vous déplacer de manière plus indépendante, choisissez le taxi. Il y a aussi le taxi-boat, qui constitue un autre moyen de se déplacer, de manière domestique.

Enfin, il y a aussi le vélo, un autre moyen de transport très apprécié par la population locale. C’est un excellent choix pour se rendre d’un quartier à un autre. Cependant, ce choix exige une grande prudence, notamment le soir et le week-end, afin de prévenir les accidents.

Pour ceux qui envisagent un projet de déménagement en Nouvelle-Calédonie, le transit maritime est recommandé pour le transport des biens et effets personnels. L’entreprise SGC Maritime est l’une des spécialistes en déménagement Nouvelle Calédonie. Elle propose une solution sur-mesure qui répond aux besoins de chaque client.

Quand partir pour la Nouvelle-Calédonie ?

La Nouvelle-Calédonie se distingue  par son climat tropical océanique. Ensoleillée toute l’année, il y a deux grandes saisons à savoir la saison chaude de mi-novembre à mi-avril et la saison sèche qui s’étend de mai à septembre. La meilleure saison pour se rendre en Nouvelle-Calédonie, est entre les mois de septembre et novembre. C’est la saison intermédiaire, pendant laquelle, les températures  sont chaudes, sans être étouffantes. Il est également possible de s’y rendre pendant les mois d’avril et mai. Pour les amateurs de plongée, les mois de juillet et août sont parfaits afin de profiter pleinement des couleurs du corail.

Pourquoi visiter la Nouvelle-Calédonie ?

Située au cœur du Pacifique et au large des côtes de l’Australie, la Nouvelle-Calédonie est une destination qui offre plusieurs facettes à ses visiteurs. Les plages paradisiaques, les paysages diversifiés, les chaînes montagneuses spécifiques, les plaines qui sont les territoires des animaux, les cascades et les habitants accueillants se réunissent pour garantir un séjour exceptionnel. Si vous planifiez votre prochain voyage, voici 5 bonnes raisons pouvant vous motiver à partir à la découverte de la Nouvelle-Calédonie.

Découvrir les paysages de cartes postales

Du Nord au Sud et d’Est en Ouest, la Nouvelle-Calédonie offre un paysage très diversifié. Les grandes plaies agricoles, les montagnes recouvertes de forêts denses, les terres minières  au Sud, les îles paradisiaques et leurs plages de sable blanc s’offriront à vos yeux. Cette diversité des paysages vous permet de faire plusieurs découvertes en un seul voyage. Pendant votre séjour, vous pourriez vous contenter de vous détendre sur ses belles plages ou de partir à la découverte de sa chaîne de montagnes. Les paysages uniques façonnent des souvenirs inoubliables. Que vous partez seule ou en famille, les activités ne manquent pas de vous plaire.

Explorer les fonds marins

La Nouvelle-Calédonie dispose 24 000 km2 de lagon protégé par une barrière de corail qui s’étend sur plus de 1 600 km de long. Selon les scientifiques, les coraux calédoniens sont parmi les plus beaux et les plus conservés au monde. Ce lagon s’inscrit d’ailleurs au patrimoine mondial de l’UNESCO. Même si vous n’êtes pas un plongeur expérimenté, une immersion dans le lagon de Nouvelle-Calédonie est incontournable. C’est une occasion de nager au milieu des poissons colorés, des tortues et des raies. Vous allez également découvrir de nombreux autres mammifères ainsi que des végétaux marins. Il faut noter que plus de 9 000 espèces de poissons peuplent le lagon de Nouvelle-Calédonie.

Déguster les plats locaux

Le voyage à l’autre bout du monde reste la meilleure façon pour apprécier la gastronomie locale. Vu sa situation géographique, les poissons, les fruits et les légumes constituent les ingrédients de base des plats locaux. Voici quelques plats typiques à explorer lors de votre séjour à Nouvelle-Calédonie :

  • Le bougna : un ragoût de poisson ou de viande avec des patates douces au coco cuit lentement dans un four de pierres chaudes enterrées.
  • Le crabe de cocotier, une spécialité des îles Loyauté. Ce plat est servi froid avec de la mayonnaise.
  • Les escargots de l’île de Pins ou Bulimes, servis en soupe ou préparés avec de l’ail et du beurre persillé.
  • La salade tahitienne est proposée sur toute l’île. Celle-ci est préparée à base de loche, thazard, perroquet ou thon découpés avec délicatesse puis arrosés de lait de coco. Le mélange est ensuite accompagné d’oignons, de tomates, de poivrons, de concombres et de carottes émincés.

Comprendre la culture

Le voyage en Nouvelle-Calédonie est aussi le moment propice pour apprendre plus de la culture Kanak. Ce terme vient de l’hawaïen qui signifie homme. En effet, la culture Kanak repose sur le clan et sur la coutume. Cette culture se distingue aussi par les rites, ses danses et ses cérémoniaux. Pour les kanak, la danse revêt un aspect artistique et spirituel important. Il y a par exemple le pilou, qui est une danse traditionnelle racontant les naissances, les mariages, les cyclones ainsi que les préparatifs guerriers. Outre la danse, il y a aussi les sculptures en bois qui incarnent les esprits. Il faut noter que malgré la modernisation, cette culture reste ancrée dans la société

Partir à l’aventure entre jungles et pistes arides

Le voyage en Nouvelle-Calédonie rime avec aventure et émotions fortes. Entre terre, mer et air, chaque activité vous garantit une expérience unique, dans un cadre naturel d’exception. Vous avez une large gamme d’activités outdoor au choix. Il y en a pour tous les âges et tous les goûts. C’est d’ailleurs pour cette raison que la Nouvelle-Calédonie est considérée comme la meilleure destination pour un séjour en famille, entre amis et amoureux. Voici quelques activités à ne pas rater pour des meilleures expériences nature et aventure en Nouvelle-Calédonie :

  • Faire une randonnée à pied ou à cheval dans le Nord de la Grande Terre,
  • Naviguer en Kayak dans une forêt noyée,
  • Organise une visite du centre culturel Tjibaou,
  • S’adonner à la planche à voile dans la baie Sainte-Marie,

 Conclusion : Vous souhaitez partir pour un voyage ou pour déménager en Nouvelle-Calédonie ? Cette île vous réserve de belles surprises. Toutes ces informations vous aideront dans votre prise de décision et vous permettront aussi de concrétiser votre projet. Avant de vous lancer, informez-vous sur les démarches administratives à respecter. Vous pouvez également consulter une entreprise de déménagement.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *