8 février 2023

GUIDE ET CONSEILS D’UN VOYAGE REUSSI AU VIETNAM

Le Vietnam est une destination touristique qui recèle de richesses spectaculaires et de richesses cachées. Il est possible de manquer d’en jouir si on ne s’y prépare pas à l’avance et ce sera d’autant plus regrettable si on y va en famille. Voilà pourquoi nous vous offrons ce guide.

 

Choisir une saison suivant la région

Quel dommage si l’on y va pour un trek dans les montagnes du Nord en plein hiver en espérant pourtant admirer le célèbre amphithéâtre de rizières en terrasses qui fait la réputation de Sapa. Le riz sera déjà coupé à ce moment-là ! Quel malheur de devoir renoncer à la navigation vers l’île de Phu Quoc à cause de la mer agitée du mois de juillet ! Et quelle erreur que de vouloir séjourner à Hoi An pendant l’été ou les pluies diluviennes s’opposent aux promenades. Au Viêt Nam, l’été s’étend de mai en août, l’automne de septembre en novembre, l’hiver de décembre en février et le printemps de mars en mai. Chaque saison peut être bonne ou mauvaise suivant la région qu’on souhaite visiter et la sensibilité de la santé de chacun est à considérer si on va pour un voyage à Vietnam en famille. Globalement, c’est la saison pluvieuse de mai à septembre et sèche de novembre à avril.

 

Conseils pratiques pour un voyage au Vietnam en famille

Le Vietnam offre un si grand nombre de sites touristiques et de sites historiques très éloignés les uns des autres qu’il serait une erreur de s’encombrer de lourdes valises en s’y rendant. Cela entraverait considérablement les déplacements. De toute façon, les marchés aux vêtements et les services de blanchisserie y sont très accessibles pour pouvoir voyager léger. En élaborant votre circuit, ciblez un nombre limité de sites car une trop grande dispersion vous fatiguera et vous fera rater l’intensité de l’appréciation. Le temps de trajet est globalement long d’une région à l’autre en raison de la qualité des infrastructures routières et de l’encombrement de la circulation. Préférez les compagnies de taxis reconnues quand il s’agit de prendre le taxi ou bien restez vigilants.

 

A ne rater sous aucun prétexte

Réussir un voyage au Vietnam en famille ou seul, c’est faire au moins un ou quelques-uns des incontournables du pays. L’expérience à vivre absolument, c’est l’hébergement chez l’habitant. Indispensable surtout lors d’un trek dans les montagnes de Sapa, dormir chez l’habitant sera la preuve ultime de votre immersion dans la société vietnamienne. L’autre expérience incontournable est la restauration de rue. L’excitation à l’idée de goûter à la gastronomie traditionnelle vous vaudra sans doute d’avoir une digestion qui s’adapte instantanément au trip gourmand à travers les stands de rue. Retenez des noms de gourmandises comme pho cuon, banh mi, banh cuon, banh goi, nem cha gio, bun dau mam torn, ca phe trung et bun bo hue. Intégrez la baie d’Halong dans votre circuit si possible et privilégiez une croisière de jour et de nuit pour ne rien perdre de la magie de son paysage marin.

Le voyage au Vietnam est loin et est si riche en possibilités que les aléas ne sont pas négligeables, aussi est-il préconisé de souscrire à une assurance voyage avant de s’y rendre. Une fois sur place, immergez-vous totalement dans le paysage et dans la société afin de ramener de votre périple un souvenir impérissable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *