Quelles sont les étapes à suivre pour ouvrir une crèche ?

La crèche est une véritable garderie qui s’occupe de l’éducation, de l’alimentation et de l’apprentissage des enfants. Pour son ouverture, il faut remplir certains préalables et des formalités administratives. Parmi celles-ci, il n’est pas exigé un diplôme spécifique au promoteur. Seuls les salariés devront fournir un diplôme de la petite enfance avant d’exercer dans ces lieux. Avez-vous envie d’ouvrir une crèche ? Découvrez ici les étapes à suivre pour y parvenir.

Étudiez l’environnement d’implantation

En France, il y a des normes strictes qu’il faut respecter en matière de création d’entreprises. Pour ouvrir une crèche Paris, vous devez au préalable étudier l’environnement dans lequel vous souhaitez l’implanter. Si vous voulez avoir un bon effectif dans votre centre, il faut tenir compte :

  • des crèches concurrentes
  • de la politique autour de la petite enfance menée par votre commune
  • des conditions d’emploi et des horaires des familles installées dans le milieu.

Ces études vous permettront de bien démarrer votre centre pour petite enfance.

Trouvez un local adapté à la crèche

Pour éviter des accidents scolaires, il faudra avoir un bon local. Il s’agira de trouver un logement de qualité, accessible et qui répond aux réglementations en vigueur. S’agissant des normes sécuritaires, les locaux doivent obéir à un certain standing.

  • Les fenêtres situées à moins de 90 cm du sol doivent être protégées.
  • Les prises et les appareils électriques doivent être protégés.
  • Les terrains et les espaces de jeux doivent également être sécurisés.

Par ailleurs, les bâtiments abritant une crèche Paris ou une autre crèche doivent garantir le confort des enfants et doivent être bien éclairés, mais aussi spacieux.

Recrutez des professionnels de la petite enfance

Si vous voulez ouvrir une crèche, il faut penser au recrutement d’une équipe de professionnels. Celle-ci travaillera pour assurer l’éducation et pour donner une bonne alimentation aux petits. De même, vous devez respecter la réglementation spécifique à l’encadrement des enfants.

Selon les normes, il faut nécessairement :

  • un adulte pour 8 enfants qui marchent
  • un adulte pour 5 enfants de 0 à 2 ans
  • des salariés qui ont au moins 3 ans d’expérience à un poste d’assistant maternel.

Sachez que les 40 % des professionnels du centre doivent détenir un diplôme d’État en Éducation de jeunes enfants, en Infirmerie ou en Psychomotricité.

Déterminez le statut juridique de votre crèche

Différents statuts juridiques existent en matière de création d’une entreprise. Soit vous optez pour la création d’une SAS ou d’une SARL soit vous misez sur une association loi de 1901. Par ailleurs, chaque statut juridique dispose d’un régime spécifique d’imposition.

En ouvrant une crèche sous le statut d’une société, vous pouvez recevoir une énumération. Toutefois, à ce niveau, la fiscalité sera plus consistante. Si vous envisagez de créer seul une crèche, vous pouvez choisir le statut de SASU ou EURL. Ici, vous serez considéré comme travailleur non-salarié avec des cotisations inférieures aux salariés classiques.

Pour faire un choix judicieux, il est préférable de recourir à un avocat. Il est le professionnel qui pourra vous apporter les informations utiles sur le statut juridique le plus adapté à votre situation.

Constituez un dossier d’autorisation d’ouverture

Vous devez constituer le dossier d’autorisation de votre centre d’éducation pour petite enfance. C’est un préalable au lancement de vos activités. Le dossier doit comporter les pièces ci-après :

  • un document portant sur l’étude des besoins
  • un plan détaillé des locaux et des statuts de l’entreprise
  • un projet d’établissement et le budget prévisionnel ou financier.

 

Il faut préciser que le projet d’établissement encore appelé projet pédagogique doit décrire l’organisation des activités. Il développe les mesures prises pour les cas de maladies ou d’accidents scolaires. De plus, le projet d’établissement fait mention des valeurs éducatives et pédagogiques que prône le centre.

Détenez une autorisation administrative pour ouvrir la crèche

Pour le lancement officiel de vos activités, il vous faut une autorisation administrative. Vous pourrez l’obtenir auprès du Conseil général du département, 3 mois après l’avis favorable du médecin de la PMI.

Ensuite, pensez à remplir les conditions d’ouverture auprès de la Chambre de Commerce et d’Industrie et du Centre de Formalités des Entreprises. Il faut retenir qu’après le choix du statut de société, vous devez faire la publication d’une annonce légale. Cette dernière mentionne les informations juridiques d’une entreprise. Celles-ci sont généralement reprises dans les journaux officiels.

Vous avez aim cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *