Les effets de la cigarette électronique après le tabac

Ce n’est plus un secret pour personne : le tabagisme tue des milliers de fumeurs par an. Bien qu’il soit ravageur, certains en sont toujours dépendants alors que d’autres ont réussi à en décrocher grâce à la cigarette électronique. Et depuis qu’ils sont passés à la vape, nombre d’entre eux se sont félicités d’avoir retrouvé un meilleur mode de vie. Le vapotage a généré de réels bienfaits chez eux qu’ils n’ont pas hésité à en parler.

Plus d’essoufflement

Après des débuts timides dans le vapotage, les anciens fumeurs disent s’y être habitués rapidement. Du kit pour débutant, ils sont nombreux à avoir investi dans un modèle plus performant, pour la plupart doté d’un accu 18650 de cigarette électronique. Avec de tels dispositifs, les sensations sont meilleures et l’expérience de la vape est encore plus agréable.

Selon un grand nombre d’anciens fumeurs, le premier bienfait qu’ils ont remarqué en passant à la vape c’était l’essoufflement qui s’est raréfié. Avez-vous effectivement remarqué que les fumeurs manquent rapidement de souffle au moindre petit effort ? Certains d’entre eux compensent en pratiquant intensivement du sport, mais leur souffle ne s’améliore pas pour autant. Pourtant, la simple transition vers la vape a réussi cet exploit. Aujourd’hui, ils sont nombreux à avoir repris le sport sans craindre de se sentir mal à cause de l’essoufflement.

De la saveur dans les plats et un meilleur odorat

Les fumeurs le savent bien : tous les plats, même les plus sophistiqués, n’ont que très peu de goût. Quant à leur bonne odeur, cela les échappe totalement qu’au final, ils pourraient manger de la grande cuisine sans y prendre aucun plaisir.

Pour les anciens fumeurs, la surprise est également bonne sur ce point-là, car au bout de quelques semaines de sevrage, ils sont nombreux à avoir retrouvé le goût des aliments. Mieux encore, ils peuvent enfin humer à plein poumon cette bonne odeur qui fait saliver le commun des mortels.

Cela explique peut-être pourquoi certains d’entre eux ont rapidement pris du poids. Toutefois, comme l’essoufflement n’est plus là non plus, il ne faut pas oublier de faire du sport pour éliminer les graisses superflues.

Le risque de maladies graves en chute libre

La fumée de la cigarette classique détruit notre organisme. C’est pour cela que la majorité des fumeurs souffre de cancers des poumons, de maladies cardio-vasculaires, de maladies respiratoires … toutes plus graves les unes que les autres. D’ailleurs, ce sont ces dernières qui causent les décès prématurés chez les fumeurs.

En passant à la cigarette électronique, ces risques diminuent. Il faut néanmoins savoir que plus vous arrêtez le tabagisme assez tôt, plus les risques diminuent. Cela signifie que chez une personne qui a fumé pendant plus de 50 ans, la diminution des risques est assez faible puisque son organisme est déjà gravement atteint. Par contre, chez une personne qui fume depuis une dizaine d’années et qui est encore assez jeune, les ravages de la combustion ne sont pas encore trop avancés. Cette dernière a donc plus de chances d’échapper à ces maladies.

Mais dans tous les cas, le sevrage tabagique est toujours conseillé quel que soit votre âge et votre parcours fumeur.

Plus d’odeur de tabac sur vous

Quand on se met à fumer, l’odeur du tabac s’imprègne dans tout votre organisme, sur vos vêtements, sur le mobilier de la maison, dans votre voiture … Pour le fumeur, cette odeur n’est pas vraiment dérangeante, mais pour ses proches non-fumeurs, ce n’est pas des plus agréables.

D’ailleurs, certains anciens fumeurs ont vite remarqué le changement d’air à la maison et évidemment, cela leur a plu. Et au niveau de leur propre corps, ils ne sentent plus le tabac, ils n’ont plus mauvaise haleine et surtout, ils ne souffrent plus des irritations que la nicotine génère au niveau de la bouche.

Pour ce qui est des dents jaunies, cela est malheureusement irréversible, mais il possible de faire appel à un blanchiment des dents. Rassurez-vous, une fois blanchies, la vapeur de la cigarette électronique ne risque plus de les jaunir à nouveau et ce, même si celle-ci contient de la nicotine.

Concernant cette substance, il est bon de rappeler que son taux dans les e-liquides est strictement limité à 20 mg/ml. De plus, comme la cigarette électronique ne nécessite pas de combustion, l’absorption de la nicotine par l’organisme est beaucoup plus lente. Le risque de dépendance est donc faible surtout si on n’abuse pas de la vape. Dans tous les cas, comme la réglementation le stipule, tout liquide contenant de la nicotine doit afficher une tête de mort ainsi que des avertissements pour sa manipulation. La nicotine reste un produit dangereux, mais contrairement au monoxyde de carbone ou au goudron de la fumée, elle est seulement responsable de la dépendance. Elle ne génère pas vraiment de dommages sur les cellules de notre corps.

Vous avez aim cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *