LES DIFFERENCES ENTRE UN TERMINAL ET UN LECTEUR CODE BARRE

Pour collecter et traiter les informations des codes-barres, on se sert de deux types d’appareils portatifs, à savoir le terminal portable et le lecteur code-barre. Comme la confusion entre les deux matériels se produit souvent dans l’esprit du public, apportons ci-après un éclairage sur les points qui les différencient.

Les différences au niveau de l’apparence

Cet appareil qui prend les allures d’un brushing, sauf qu’il a une sorte de bouche avec une sorte d’optique enfoncée au lieu d’une sortie d’air, et que des responsables dans les magasins, bureaux, centres de distribution et usines de fabrication manipulent pour déchiffrer les codes-barres, c’est un lecteur code-barre. Il est appelé aussi douchette. Généralement, il n’est pas doté d’écran de contrôle sauf pour certains nouveaux modèles qui cependant gardent toujours la forme « pistolet ». En revanche, cet appareil que les mêmes utilisateurs que précédemment manipulent dans le même objectif mais qui a plutôt la forme d’une torche plate ou d’un trapèze effilé s’évasant de la poignée vers la tête et qui est doté à la fois de clavier et d’écran de contrôle est un terminal mobile. On retrouve cependant des formes originales dans le premier comme dans le second type d’appareil.

Les différences dans les modes de fonctionnement

Ces deux types de déchiffreurs captent et transfèrent les données codes-barres de différente manière. Un lecteur code-barre est connecté au périphérique hôte chargé de recueillir et traiter les données qu’il collecte soit au moyen d’un fil (USB, RS232/485 ou Ethernet industriel), soit par radiofréquence dans le type Bluetooth ou en 433 Mhz. Le terminal mobile lui communique soit par radiofréquence WiFi ou 4G, soit par puit de devidage (mode batch). En ce qui concerne le traitement des données, le terminal portable a un avantage que le lecteur n’a pas : celui de pouvoir traiter et exploiter les données en temps réel grâce notamment à la mémoire interne de grande capacité dont il dispose et à une application de traitement.

Les critères pour choisir entre un lecteur et un terminal mobile

L’avantage d’utiliser l’un plutôt que l’autre type de déchiffreur dépend des tâches à réaliser mais aussi de la nécessité ou non pour l’utilisateur de s’éloigner de son poste de travail. Si c’est simplement pour acquérir l’information de code-barre, si c’est pour scanner les codes-barres d’objets emmenés vers le poste de travail, il serait plus pratique de se servir d’un lecteur branché directement sur l’ordinateur du poste de travail. Par contre, s’il y a nécessité de traiter l’information code-barre en temps réel, de se déplacer pour acquérir les informations et d’interagir avec les données de l’entreprise, alors le terminal mobile s’impose. A noter qu’il y a des missions de recueil de codes-barres qui se font sur chariot donc en mobilité. Dans ce cas, le lecteur est quand même plus utile car le chariot peut embarquer un ordinateur portable ou un terminal aussi.

Un terminal tout comme un lecteur est conçu pour déchiffrer les codes-barres en vue de leur traitement. Le premier est ce qu’on utilise pour capturer les données loin d’un poste de travail et les traiter de façon autonome tandis que le second s’utilise près d’un centre de traitement des données.

Vous avez aim cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *