LE DEROULEMENT D’UNE SEANCE DE GREFFE DE CHEVEUX PAR FUE

Il vous faut absolument remédier à la perte de cheveux qui s’annonce catastrophique et pourtant, vous n’avez pas du tout envie de subir un traitement invasif ? Les experts des solutions aux problèmes capillaires vous proposent la méthode de lutte contre la chute de cheveux la moins invasive : la FUE.

Qu’est-ce que la méthode de greffe FUE ?

Il s’agit d’une procédure de transplantation capillaire qui s’enchaîne avec une extraction directe d’unités folliculaires (Follicular Unit Extraction). Elle est appliquée dans le but de traiter les cas d’alopécie androgénétique. Dans le principe, elle consiste à prélever des unités folliculaires sur une zone dite donneuse (occipitale et/ou temporale) du patient puis de les transplanter directement sur les zones réceptrices, c’est-à-dire les aires dégarnies de son cuir chevelu. Les greffes capillaires sont regroupées par nombre de follicules pileux par unité folliculaire avant d’être implantées. La méthode peut être manuelle avec un prélèvement au moyen d’un micro-punch ou motorisée avec l’utilisation d’un instrument d’extraction tournant à 450 tours/mn. Dans les deux cas, la réimplantation se fait par micro perforation au moyen d’un implanteur de Choï. Une anesthésie locale est pratiquée sur le patient. L’intervention dure environ 3 heures pour la transplantation de 500 unités folliculaires.

Le déroulement proprement dit d’une séance de greffe par FUE

Cinq étapes constituent le déroulement d’une séance de greffe FUE. Premièrement, une tonte sans sabot de la zone donneuse ou de tout le crâne est faite. Deuxièmement, la sélection puis l’isolement des follicules pileux seront effectués pour que les meilleurs greffons puissent être choisis correctement. Troisièmement, l’extraction de ces follicules est réalisés et ces derniers seront déposés dans un sérum physiologique enrichi ou non de PRP (plasma riche en plaquettes) puis préparés en vue de l’implantation. Quatrièmement, le praticien réalise une délimitation de la future zone pileuse du crâne du patient et accomplit des micro-incisions sur les zones à greffer. L’expertise est requise à ce niveau parce qu’il faut y déterminer en fonction du résultat souhaité l’angle à donner à chaque cheveu, la répartition de la pilosité de même que sa densité. Cinquièmement, les greffons sont insérés dans les incisions et l’opération s’achève.

Ce qui se passe après l’intervention

Il ne faut pas s’étonner qu’un œdème se forme un ou deux jours après la séance de greffe FUE. Il disparaîtra environ trois autres jours après. Un contrôle sera effectué au cours de cette période d’ailleurs. Les zones greffées vont produire des petites croûtes après quelques jours mais celles-ci tomberont au bout de 5 jours à une semaine et ne vous étonnez pas si quelques cheveux suivront car c’est négligeable par rapport au reste qui va résister et pousser. Le début du résultat se fera apprécier après environ trois mois et chaque mois verra chacun de votre cheveu s’allonger d’à peu près 1 cm. C’est un an après ou un peu moins que la repousse totale s’apprécie réellement. Il n’y aura aucune trace visible de l’intervention, il n’y aura pas de cicatrice linéaire.

La greffe de cheveux par FUE est une extraction d’environ 500 à 1500 unités folliculaires sur des zones chevelues du crâne du patient en vue de leur réimplantation sur une ou des zones clairsemées, voire dégarnies. Elle peut être répétée et/ou associée à une autre méthode de greffe de cheveux en cas de calvitie sévère. C’est un travail d’équipe faisant intervenir un médecin praticien et des infirmières qualifiées à la FUE.

Vous avez aim cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *