Changement de syndic : les avantages de passer par un comparatif

Dans une copropriété, vous devez obligatoirement désigner un syndic pour assurer la gestion de l’immeuble et qui fera office de représentant légal. Dans la pratique, ce dernier sera tenu de maintenir le bien immobilier dans un état optimal. Il fera ainsi appel à différents prestataires pour mener à bien ses missions. Mais le plus important est qu’il s’occupe de la gestion budgétaire de la copropriété. Grâce à lui, les copropriétaires (ou locataires) auront juste à s’acquitter de charges fixes. Néanmoins, il est possible que votre mandataire ne réponde pas à vos exigences. Dans ce cas-là, pourquoi ne pas opter pour un comparatif pour en choisir un nouveau ?

La procédure pour le changement de syndic

Si vous ne savez pas comment changer de syndic de copropriété, il suffit de respecter les dispositions suivantes.

De manière générale, vous devez attendre que le mandat du concerné prenne fin avant de le remplacer. Cependant, dans le cas d’une faute importante, vous avez la possibilité de le changer avant cette échéance.

L’étape la plus cruciale est la mise en concurrence de plusieurs projets de contrats. Cette étude est effectuée par le conseil syndical de la copropriété. Concrètement, ces membres vont évaluer plusieurs dossiers de candidatures avant de les présenter devant le reste des copropriétaires.

Par la suite, le changement de mandataire doit être explicitement mentionné dans l’ordre du jour de l’assemblée générale (AG). À la fin de la présentation des projets de contrats, les copropriétaires pourront enfin procéder au vote. C’est le candidat ayant obtenu la majorité absolue qui occupera le poste. En revanche, si aucun n’a réussi à avoir le pourcentage de voix requis, il y aura un second tour. Mais pour ce nouveau vote, c’est le principe de majorité simple qui sera appliqué.

L’intérêt de passer par un comparatif

Le comparatif de syndics (ou la mise en concurrence) peut paraître pénible, car l’étude des projets se fait jusqu’à 18 mois avant l’AG. Pourtant, c’est bien une exigence légale régie par l’article 21 de la loi du 10 juillet 1965. Durant cette étape, vous aurez l’opportunité de comparer les tarifs proposés par les postulants. Vous pourrez aussi vérifier si l’ensemble de leurs prestations vous convient.

Mais ce ne sont pas les seuls avantages du comparatif. En effet, il y a deux types de représentants pour lesquels vous pouvez opter :

  • Le syndic professionnel : il appartient généralement à une institution et possède une carte professionnelle. En tant que tel, il doit apporter une garantie financière et souscrire à une assurance de responsabilité civile. La raison est simple. La copropriété peut être en faillite. Si jamais cela arrive, le syndicat pourra être remboursé ;

 

  • Le syndic non professionnel : il peut être choisi parmi les copropriétaires. Il n’a pas les mêmes obligations que son homologue professionnel. Toutefois, comme ce n’est pas un expert attitré, il peut présenter des lacunes. Il conviendra donc davantage aux immeubles possédant tout au plus 10 lots.

Est-il possible d’assister le syndic ?

Même si vous pensez que votre mandataire n’est pas assez performant, il n’est pas toujours utile de le remplacer. Effectivement, vous pouvez aussi apporter votre aide si vous estimez, par exemple, que les charges de copropriété sont anormalement élevées.

N’hésitez pas à proposer d’autres prestataires pour la maintenance du bien immobilier ! Vous avez peut-être un réseau de contacts plus vaste par rapport à votre responsable. C’est principalement le cas lorsque vous optez pour un non-professionnel. Grâce à votre soutien, vous verrez très vite une diminution de vos dépenses. Vous pourrez même assister ce dernier pour établir le budget prévisionnel de l’immeuble.

Vous l’aurez sûrement compris. Le travail du syndic de copropriété n’est pas de tout repos. Gardez en tête que le comparatif de plusieurs dossiers est tout à votre avantage. Vous aurez la chance de sélectionner le meilleur candidat pour votre immeuble, à condition qu’il soit élu lors de l’AG évidemment.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.