Arnaques aux antiquités : les cas les plus courants

Le marché des objets d’antiquités attire toujours de nombreux amateurs chaque année. Vous aurez toujours des chances de trouver les produits dont vous avez besoin. Il faut toutefois faire attention à ne pas vous précipiter pour éviter de vous faire arnaquer. Prenez par exemple note des cas d’arnaques suivants avant de vous lancer.

La vente de produits reproduits

Ce type d’arnaque est souvent réalisé avec les tableaux et les meubles. Il ne faut pas non plus négliger les instruments de musique qui sont souvent proposés par les escrocs. Il est tout à fait possible de réaliser des copies de certains objets. Le problème réside sur le fait que vous devrez faire passer votre réalisation comme un produit original. Il est facile de reconnaitre un vrai objet si vous engagez un artisan antiquaire.

Les faux autographes ainsi que les attestations d’authenticité

Des arnaqueurs peuvent déposer de faux autographes sur certains objets pour que ces derniers ressemblent à des originaux. Cela est aussi valable pour les fausses attestations d’authenticité qui se sont multipliées ces dernières années. Il faut noter que les voleurs sont capables de réaliser de fausses signatures pour vous convaincre. Vous éviterez en outre de vous faire avoir si vous contactez un professionnel comme cet antiquaire en Indre que vous pouvez contacter sur ce site : https://www.antiquaire-debarras-36.fr/.

Les anneaux d’enchères et la fixation des coûts

Cette pratique regroupe en principe les marchands véreux ainsi que les commissaires-priseurs. Un groupe de revendeurs s’engagera en premier lieu à ne pas s’enchérir contre eux. L’anneau se réunit juste après la vente aux enchères. Un des membres peut de ce fait s’octroyer le produit à une somme qui se rapproche de sa valeur réelle. Les restes de l’équipe se partagent ensuite le profit de la vente.

Une sous-évaluation des objets

Il est tout à fait possible que vous tombiez sur un revendeur qui fait tout pour sous-évaluer chaque objet que vous voulez vendre. Il peut vous avoir facilement si vous n’avez aucune information précise concernant le produit en question. Il pourrait alors vous l’acheter pour le revendre à un prix bien plus supérieur pendant une session de vente aux enchères. Il vous est alors conseillé de vous renseigner sur chaque élément que vous voulez revendre avant de prendre une décision.

Les ventes en consignation

Ici, vous allez tomber sur un revendeur qui utilise différents articles en consignation. Il vous proposera alors de réaliser les paiements une fois que ces objets seront mis en vente. Les couples âgés sont souvent les plus ciblés par les arnaqueurs qui choisissent cette méthode. Il se peut par exemple que le vendeur ne dit pas la vérité sur le coût réel du produit en question.

Des produits volés

Vous devez savoir que les vols d’antiquités ne sont pas de cas nouveaux. Les évolutions de la technologie n’ont fait qu’augmenter les chances de voleurs qui sont de plus en plus avancés. Il faut savoir que les opérations peuvent se faire sur commande dans la gamme supérieure du marché. Les cas les plus courants concernent le monde de l’art ainsi que les antiquités. Les produits volés sont principalement placés dans des collections privées avant de disparaitre complètement.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *