A QUOI SERT UN KIT SOLAIRE

L’objectif d’économie d’énergie et de réduction de l’empreinte écologique dans les foyers évoque entre autres solutions l’exploitation de l’énergie solaire. Aujourd’hui, le foyer n’a pas à créer lui-même l’ensemble du dispositif solaire qui lui permettre d’avoir de l’éclairage et du chauffage gratuit. Le kit solaire conçu par le spécialiste de l’énergie renouvelable est prêt à servir.

Le kit solaire : composition et vocation

Il faut un tout pour obtenir une alimentation électro-solaire tout de suite prêt à consommer. Ce tout se compose de panneaux solaires, d’un onduleur, de câbles et d’outils de montage, d’une structure de montage, d’un tableau de protection incluant un disjoncteur différentiel et un parafoudre ainsi que d’un compteur WiFi servant à mesurer la production d’électricité. Il y a les kits solaires conçus pour rendre les foyers autonomes là où le réseau électrique public n’existe pas. Le kit comprend obligatoirement à ce moment une batterie et éventuellement un contrôleur de charge. La batterie n’est pas incluse dans le kit solaire lorsque ce dernier n’a pour rôle que d’assurer l’autoconsommation, limiter le recours au réseau et soutenir ce dernier. La vocation du kit est de satisfaire l’idéal écologique du foyer, le rendant économe en termes d’énergie ou au moins lui réduisant la facture d’énergie grâce à la baisse de sa consommation d’électricité du réseau public.

Fonctionnement du kit solaire

Les plaques photovoltaïques captent les rayons solaires et les emmagasinent dans leurs cellules puis les transfèrent via le câblage électrique vers l’onduleur qui va transformer le courant continu qui en découle en courant alternatif exploitable par les différents appareils domestiques de l’habitation. Ce courant alternatif est alors injecté au réseau domestique pour pouvoir alimenter les dispositifs électriques branchés. Dans le cas d’un ménage fonctionnant en autoconsommation, le surplus de courant produit par l’installation solaire sera injecté dans le réseau pour que les autres utilisateurs en profitent. L’insuffisance du courant fourni par le kit est en revanche palliée par le réseau. Pour raccorder le kit solaire au réseau domestique, il n’y a qu’à faire une déclaration Convention d’Autoconsommation Sans Injection (CACSI) puis à le brancher à une prise. Pour le raccorder au réseau public, il faut signer un Contrat de Raccordement, d’Accès et d’Exploitation (CRAE) auprès d’ENEDIS.

L’installation du kit photovoltaïque

La logique veut tout simplement que les panneaux solaires soient placés à l’endroit qui est le mieux exposé au soleil tant que cela est possible. Le toit et le balcon sont souvent les meilleurs endroits. Une déclaration est à faire auprès de la mairie dès lors que l’installation se fera en toiture ou en zone classée et une autorisation dans le cas d’un éventuel raccordement au réseau. Une notice d’installation est en principe fournie avec le kit pour permettre à l’acheteur de se débrouiller. Il ferait cependant mieux de réaliser certains des assemblages au sol dans ce cas et de mettre les parties en hauteur à leur place après. En cas de doute sur les possibilités de sécurisation et d’optimisation de l’installation, on peut faire appel à un installateur agréé RGE. Dans ce cas d’ailleurs, des garanties seront offertes

Un kit solaire sert à rendre un ménage plus ou moins autonome sur le plan énergétique. Avec 3 kits ou plus, une maison peut même espérer générer un surplus de production pouvant être valorisé à travers le réseau public. Le kit est une réponse à l’invitation générale à l’utilisation des énergies renouvelables et à la sauvegarde de l’environnement.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *