Cet été, les Français restent en France pour leurs vacances.

vaksLes chiffres du mois de juillet sont tombés et valident l’impression générale que donnaient les statistiques de réservation et de remplissage : les Français privilégient la France comme destination pour leurs vacances d’été.

Un budget en baisse

 

Crise économique oblige, le budget consacré aux vacances baisse sensiblement. Les Français déclarent y consacrer en moyenne 5% de moins que l’été dernier. Cependant, ils sont plus nombreux à partir en vacances. Cette baisse de budget a deux conséquences. Tout d’abord, les vacances seront plus courtes. Nombreux sont ceux, et notamment les familles, qui réduisent la durée de leur séjour et ne partiront qu’une semaine cette année, au lieu de deux traditionnellement. De plus, ils choisissent plus volontiers une destination proche, et donc privilégient la France.

Réservations au beau fixe

 

Les chiffres des réservations SNCF à destination des villes balnéaires françaises sont en très nette hausse. Ce qui prouve bien l’attrait de nos côtes auprès des vacanciers Français. Par exemple, les billets de train réservés à destination de Bordeaux ont augmenté de 5%, ceux vers Cannes et Aix-en-Provence sont en hausse de 6%, et ceux pour Nice de 11% !

La fréquentation des hébergements dans ces régions en juillet sont également très bons. Les campings, hôtels et résidences de la Côte d’Azur enregistrent un taux d’occupation en hausse de 6%, tandis que ceux de la Manche sont en progression de 3,2% et ceux de l’Atlantique de 2,1% !

Un contexte difficile pour le Bassin Méditerranéen

 

Cette progression du tourisme en France pour les Français est également liée aux événements tragiques qui ont eu lieu ces derniers mois et aux difficultés rencontrées dans les pays du bassin méditerranéen, habituellement très fréquentés l’été. En effet, l’Egypte, la Tunisie et la Turquie étaient des destinations phares pour les vacances d’été des Français. Depuis quelques mois, les réservations vers ces destinations sont en forte baisse.

Vous avez aim cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *