Ras le mot!!! Le serment

Bon, un petit article sans images, pour une fois… Vais-je réussir à ne caser que des mots, dans un « cyber papelard » dont l’unique but est de pousser une gueulante… aux sujets de l’usage de certains d’entre eux?

Je m’explique. Ou plutôt, je vous explique le fondement de cette soudaine truculence écrite, dont la lecture risquera d’en rebutter bon nombre d’entre vous.

Je sais pertinemment que la langue française est en constante évolution depuis la nuit des temps (ou presque…), et que la popularisation argotique de son langage contribue à sa richesse, en permettant aux petits être verbaux et pleins de prose que nous sommes, de s’exprimer d’une façon de plus en plus claire et concise, mais franchement faut pas non plus pousser le bouchon trop loin… NIKSARASSE!

En fait, ce n’est pas tant l’emploi courant du langage argotique qui me met dans cette colère noire, mais plutôt, un phénomène de masse qui consiste à angliciser de manière chronique tout ce qui est à la mode…

Ben ouais, je fais mon réac! J’approche de la trentaine, mine de rien, et j’aurai très certainement des mioches (ah vous voyez que j’aime bien l’argot!)   et je serai écoeuré qu’un soir, en rentrant de l’école, mon gamin me sorte une de ces phrases du type :

 » Wah, tu scotches encore devant ton laptop Daddy, fais gaffe tu vas devenir un no life! Un geek quoi!

PUTAIN, je le prends, je le colle au mur, je lui brise les cervicales, et je vais le filer à bouffer à des pitbulls affamés dans une vieille cave toute pourrie!!!! GGGGrrrrr…. Le p’tit con! J’le vois trop débarqué avec son espèce de « baggy » (encore un de mes mots préférés), descendu jusqu’à la raie des fesses, son tee-shirt xxl, ses grosses pompes de skater, son sac en bandoulière, et sa p’tite gueule nonchalente! ArggggHHHH!!! Ne faites pas de gosses, c’est horrible! Vous ne savez pas les emmerdes que c’est! Et croyez-moi, je sais (presque, puisque je l’imagine) de quoi je parle!

Oups, je m’égare… Revenons à nos moutons (ce qui consomment de l’herbe et qui chient partout).

Ah oui, ça parlait de mode et d’anglicismes! Bref, tout ça pour vous dire que la prononciation de certains mots à proximité de mes oreilles, me casse profondément ce que j’ai de plus précieux organiquement parlant.

Donc, ce petit article aura, ou a, d’ailleurs, pour vocation d’établir une liste non exhaustive des mots à la mode, qui perturbent au quotidien, ma si précieuse sérénité.

Le serment:

Moi, tout court, je déclare par le présent serment, détester, et mener un combat jusqu’à la mort, et au delà si nécessaire, contre l’emploi de chacun des mots qui figureront dans l’une des trois listes suivantes:

Listes d’anglicismes particulèrement imbuvables, mais à la mode:

Geek – No life – Topic – Trader – Subprimes – Un Laptop – Revolving – Buzz – checker – Fashion – Hype – People – Speed dating- Fake

Liste des mots que les médias utilisent tout le temps, et que tout le monde répète bêtement:

Crise financière – Pouvoir d’achat – Déflation – Inflation – Facebook – récession –

Listes de mots débiles et que tout le monde connait:

Bifidus actif – Bifidus essensys plus – Q10 – Jojoba – Botuline – Oligo élément – acide hyaluronique- revitalift – derma jeunesse – Gloss – Blur – Djeuns – Kiff – Bling Bling – Le Gotha

Vous avez aim cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *