Quand la publicité ramène sa science… Putain de Bifidus!

Marque-Omega3

Hier soir, sur la route de la paix intérieure, alors que je m’apprêtais à me resservir un apéritif, mon fils a fait irruption dans le salon, avec sa petite frimousse d’enfant tracassé, et m’a posé la colle suivante:

-Papa, c’est quoi le bifidus actif essensis?

Ni une ni deux, j’ai aussitôt coupé court à une conversation qui m’aurait à coups sûrs, mené la vie dure, dans un moment aussi sacré que celui-ci. Mais ce matin, alors que ma culpabilité de père fuyard refait surface,  je me rends compte que la curiosité scientifique de ce marmot est une qualité que tous les enfants n’ont pas, et que dans l’avenir, je devrai y faire face avec beaucoup plus de science et de diplomatie…

C’est donc en toute logique, que muni d’un bon dictionnaire, je pris la sage décision de pofiner ma culture scientifico-publicitaire en allumant la télévision, et j’en vins très vite, moi-même à me questionner sur la présence de tous ces mots savants, et sur l’inefficacité des sciences naturelles dans l’enseignement.

Pourquoi, n’ai-je jamais entendu parler du Bifidus Essensis, du Q10, ou encore des Omega 3 en cours de biologie? Comment se fait-il que l’on m’ait caché l’existence du Zinc Pyrithione, et des formules enrichies aux nanosomes de pro-rétinol, alors que la publicité, les utilise comme argument marketing pour vendre du shampoing et des « alicaments » à une gente féminine, qui ne peut évidemment pas être plus cultivée que moi…

Bref, afin d’analyser un peu la réceptivité de la cible, et dans l’espoir de me rassurer un peu, je décidai, comme l’avait fait mon fiston, de questionner ma femme.

-Chérie, c’est quoi un nanosome de pro-rétinol?

Sa réponse, tout comme celle de ma mère, de mes deux soeurs, et de ma meilleure amie, fut pour le moins approximative…

-Euh, c’est un truc qu’on trouve dans une crème de beauté… Je ne sais plus laquelle exactement.

Force est de constater, que ces dernières ne sont finalement pas plus averties que moi en matière de substances actives, car moi  aussi, j’aurais pu apporter ce type de réponse à ma progéniture en lui expliquant que le Bifidus Essensis se trouvait dans des yaourts, et j’aurais d’ailleurs fait mieux, en précisant qu’Activia en était le principal contenant.

J’en vins donc à en déduire une chose. La publicité nous prend encore pour des cons… Enfin, un peu plus que d’habitude…

Car dans le domaine des alicaments et de la parapharmacie, on ne vous vante pas seulement les mérites d’un produit, comme peuvent le faire les concessionnaires, en mettant en avant, l’ergonomie et le confort d’un voiture.

Non, dans ces domaines là, on vous vend de la prouesse et de la magie, et comme plus personne ne croit au miracle, la publicité, en plus de vous vendre de la performance, doit légitimer son argumentaire et sa crédibilité. Elle sait que sa cible se méfie non seulement de l’inefficacité du produit, mais surtout du caractère mensonger du message.

Pour cela, elle n’hésite donc pas à prendre de la hauteur, en s’auto-proclamant détentrice du savoir, et « maquille » ses messages publicitaires en messages à caractères informatifs, voire scientifiques, appuyés par des termes que vous ne comprenez pas (pro-kératine, probiotiques etc…)… Exemple en images:

Ainsi, elle se rapproche de la médecine, et votre petit intellect de consommateur inculte, est censé lui accorder crédit et confiance.

En fait, la publicité ne nous prend pas pour des cons, elle nous rend véritablement cons, en utilisant notre peur et notre crédulité pour nous faire gober tout et n’importe-quoi, et surtout (car c’est bien là le sujet de ma réflexion) pour discréditer la science infuse des pères de famille à l’heure de l’apéro.

-Et bien tu vois fiston, le Bifidus Actif Essensis, ça n’existe pas. C’est une connerie inventée par des salopards de publicitaires, pour faire croire à toutes les petites poufiasses écervelées que ce qu’elles mangent les rendra immortelles. Car oui, comme tout le monde, tu mourras un jour. Tiens, tu veux une clope? Un verre de whisky? Tu veux regarder le match avec Papa?

-Non merci Papa. Mais au fait, c’est quoi la sphaigne? Ca ressemble à quoi le jojoba? Ou peut-on trouver de l’Aloe vera? C’est quoi des céramides? C’est quoi le principe de la culture « pro-biotique BL Regularis » de Danone? La formule E45 Lutsine est-elle plus efficace que la précédente? L’expert rides 3D de Diadermine est-il vraiment riche en acide hyalluroniques? La botuline est-elle la meilleure solution pour lutter contre le vieillissement prématuré de la peau?

Vous avez aim cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *