Petite séance de voyance dans les bois, première fois, et caetera…

image-36

Comme toutes les nuits depuis maintenant dix ans, j’ai pour habitude de me rendre dans la forêt voisine, et d’y flâner quelques heures, muni de ma petite lampe torche, et de mon précieux gourdin. On ne sait jamais sur quelle bestiole on peut tomber dans les bois lorsqu’il fait sombre…

Hier soir, alors que je me baladais tranquillement à travers mes buis préférés, il m’a tout à coup semblé entendre au loin, une voix féminine qui chantonnait…

Interloqué, je tendis l’oreille, et après avoir approximativement localisé cette dernière, je décidai de m’approcher lentement, à pas feutrés, gourdin et torche braqués en direction de ladite voix, afin d’élucider ce qui était devenu en quelques secondes, le mystère de cette soirée. (ça vous fait peur? Hein?)

Mais la voix se tut et je perdis, un instant durant, sa trace. Le silence régnait alors à nouveau, et sur mes gardes comme jamais, je décidai, envahi par la peur, de faire marche arrière…

-Connard!

Je sursautai. La voix était tout juste à deux mètres de moi… Je braquais alors ma lampe en sa direction, et la découvris, assise sur une souche, me fixant de son regard froid, une boule de cristal entre les mains.

Image-38

-Petit connard! Assieds toi là, et écoute-moi bien.

Je m’éxécutai.

Je suis voyante. Tu vas me poser 5 questions concernant ton avenir, et j’y répondrai.

-Mais Madame… Que faites-vous dans les bois à cette heure si tardive?

-Ta gueule petit Salopard! Tu me poses 5 questions, j’y réponds et tu te casses! Tu entends?!

Visiblement, elle était ivre. Et comme je n’étais toujours pas rassuré, je me mis à réfléchir un instant avant de lui poser « la » question que tout le monde aurait eu envie de poser dans une telle situation.

-Euh… Madame la voyante, je voudrais savoir si un jour la fortune me sourira… Serai-je riche un jour?

-Non.

Il y eu comme un instant de flottement, et stupéfait par une réponse aussi immédiate que sèche, je lui rétorquai:

-Comment ça, non? Vous me laissez comme ça… en galère avec juste un « non »?

-Ouais.

Elle s’alluma une cigarette, et se mit à rire en me regardant droit dans les yeux.

-Bon allez mon garçon, pose moi une autre question! Et bouge toi le popotin parce-que j’ai pas qu’ça à foutre moi!

Je réfléchis encore quelques secondes, avant de lui poser la seconde question.

-Euh… Est-ce que…

Elle m’interrompit.

-Oui

-Quoi oui? Je n’ai même pas eu le temps de vous poser la question, que vous y répondez déjà… Non, non, je ne suis pas d’accord! Ca ne peut pas se passer comme ça. Vous trichez!

-Bon écoute moi bien mon p’tit, c’est moi qui établit les règles. Alors tu vas tout de suite me poser une autre question avant que je me fâche! Ok?

Vexé, mais finalement pris au jeu, je lui posais une nouvelle question.

– Bon d’accord… Voilà… Je me dirige tout doucement vers la trentaine, et je voudrais savoir si je vais bientôt découvrir le sexe… Vais-je bientôt perdre mon pucelage?

Elle haussa les sourcils, et faillit s’étouffer avec sa cigarette avant de se lever à l’aide d’une canne.

– Quoi? Tu es puceau? Tu te fous de ma gueule? T’as bientôt trente piges, t’as jamais tiré ton coup, et tu passes tes soirées  à te balader dans  les bois avec un gourdin et une torche? Non mais t’es complètement fêlé ou quoi? T’as rien d’autre à foutre? Et pour répondre à ta question, oui, tu vas le perdre ton pucelage! Et tout de suite d’ailleurs… Allez, mets m’en un p’tit coup qu’on n’en parle plus! Allez allez, sors ton bazar, et fourre moi vite ton machin là dedans.

Effrayé, je me levai et reculai d’un bon mètre, pendant que mon interlocutrice plus enjouée que jamais, s’apprêtait à recevoir de moi ce que je n’avais encore jamais offert à quiconque…

Finalement, je décidais de me lancer, en me disant que même si cette première fois n’allait pas forcément être celle que j’avais espérée, ce serait toujours çà de fait. Il fallait que je franchisse cette étape… Tardivement certes, mais il fallait le faire.

J’achevais  alors ma besogne, et pendant que je reboutonnais mon pantalon,  la mégère me lança d’un air satisfait:

-Alors, elle avait pas raison Mamie, quand elle te disait de mettre de la salope sur ton blog? Hein? Allez, pose moi une autre question vas!

Image-35

Vous avez aim cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *