Lutter contre la parasitose intestinale avec Fluvermal

Les parasitoses, qu’elles soient digestives, hépatiques, intestinales ou cutanées sont des maladies parasitaires. Des vers, de différentes natures colonisent un hôte : ici l’être humain. Si elles sont très répandues dans les pays en voie de développement où elles sont reconnues comme un problème de santé publique, elles ne sont toutefois pas éradiquées dans les pays industrialisés.
Vous saurez tout ce que vous devez connaitre au sujet de la parasitose digestive, de ses causes, manifestations symptomatiques et de ses traitements tels que le Fluvermal en lisant cet article.

Qu’est ce qu’une parasitose intestinale ?

Les parasitoses intestinales se caractérisent par l’invasion de l’intestin grêle de l’hôte par des vers intestinaux. Elles se distinguent en deux grands groupes, en fonction du type de vers parasite : d’une part, les Helminthiase dues aux Helminthes, comme l’Ascaridose, l’Ankylostomiase, la Trichocéphalose, et d’autres part, le téniasis et les Protozooses qui sont provoquées par des vers protozoaires, des parasites unicellulaires comme la lambliase. Ces vers choisissent les intestins car ils y trouvent une source importante de nourriture et y sont confortablement installés pour pondre leurs œufs et se reproduire. Ces pathologies parasitaires touchent indifféremment toutes les tranches d’âge. Elles sont considérées comme dangereuses chez les nourrissons, les enfants et les personnes âgées. En somme les personnes les plus fragiles. L’exemple le plus parlant est le paludisme. Il touche, chaque année, dans le monde, 300 à 400 millions d’individus. Il est responsable du décès d’1 million de personnes. 90 % sont des enfants de moins de 5 ans. La parasitose intestinale chez le bébé et l’enfant, peut également entrainer d’importants retards de croissance et de très graves anémies. Les adultes concernés sont majoritairement ceux atteints d’immunodéficiences.

Causes de la parasitose intestinale

Cette infection parasitaire est généralement due à une mauvaise hygiène. Elle se transmet indirectement par une eau souillée et des aliments contaminés ou par un contact direct avec des mains « sales » ou des matières fécales. Ingérer de la viande de porc peu cuite peut entrainer une contamination de l’organisme. C’est le cas du ténia ou vers solitaire.

Quels sont les symptômes et les traitements

La parasitose intestinale se manifeste essentiellement par des troubles digestifs comme la diarrhée ou a contrario la constipation. Ils s’accompagnent de très fortes douleurs abdominales. Elle peut également entrainer un manque d’appétit responsable d’une anorexie ou une consommation exagérée de nourriture qui s’apparente à une boulimie. Le tableau symptomatologique peut également laisser apparaitre des insomnies, une anémie, des nausées, de la nervosité ou de la fièvre.

Le traitement va consister en l’élimination des vers parasitaires par les selles. Elle est obtenue grâce à la prise de médicaments qui vont vermifuger le patient. Le Fluvermal dont le principe actif est le Flubendazole en dosage de 100 mg par comprimé est en particulier prescrit dans les cas d’infestations par  oxyure, ascaris, trichocéphale et ankylostome.

 

Vous avez aim cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *