Madame Légère pense aux vacances…

fesses-plages

Le temps de la baignade est de nouveau là, et la quasi nudité de Madame Quelconque, ferait bien pâle figure à côté d’un teint halé et parfait. Les cabines à Ultra violets s’éteignent doucement, et les peaux blanches jalousent les plus mâtes, pendant que ces dernières fripent innocemment à feu vif. Le concours de bronzage est plus que jamais à l’ordre du jour, mais inutile de jeter la pierre à qui que ce soit.

Si les fumeurs savent ce qu’ils risquent, c’est bel et bien grâce à la si explicite et préventive mise en garde imprimée en gros sur leurs paquets. Mais les bronzeuses, elles, n’ont aucun moyen de savoir à quoi elles s’exposent. Les méfaits du bronzage sur l’organisme n’ont pas encore été gravés dans le ciel, et leurs peaux de crocodiles sont maintenant dénervées et indolores.

Madame Légère se contrefout des légendes. Elle continuera à les considérer comme telles, tant que celles-ci ne seront pas officialisées par un petit encart préventif… Et comme “manger-bouger.fr” n’en a pour l’instant pas soufflé mot, aucune raison de s’inquiéter, notre ingénue n’a qu’une seule et unique fin. Elle veut être la starlette de la plage, et faire honneur à la nouvelle paire de mamelles qu’elle s’est payée à crédit cet hiver.

Et puis cet été, sera le bon pour Madame Légère. Elle se l’est promis, et c’est sûr, elle trouvera coûte que coûte le prince charmant, le vrai de vrai. Elle le sait, c’est son son horoscope qui le lui a confirmé.

Madame Leygère à 35 ans, a un caractère bien trempé, et sait ce qu’elle veut.

Son Apollon aura un coeur tendre mais pas trop. Et l’éphèbe devra savoir maîtriser avec tact l’art de la séduction. Il saura bien évidemment cuisiner, mais n’abusera de ce talent que ponctuellement sous peine de voir son sex appeal diminué. Il ne participera pas aux tâches ingrates du quotidien, pas plus qu’elle d’ailleurs… Car d’autres classes s’en occuperont à sa place. Eros, outre son déhanché bestial et sa mature fougue lors d’un acte que lui seul sait aussi bien jouer sous la couette, sera compréhensif, et saura se soumettre à la raison de Madame lors d’un débat engagé. Elle en est sûre. Eros saura la mériter. Elle le vaut bien, et l’attend la fleur aux dents.

Du coup, notre demoiselle qui ne supporte plus qu’on la nomme ainsi, a tout prévu. Elle a  soigneusement noté les noms des boîtes branchées de Saint Trop sur son petit agenda électronique, et s’y trémoussera de façon sexy et affriolante, pour appâter l’être profond qu’elle attend depuis tant d’années. Ses chorégraphies sont maintenant au point, le “personal coaching” a fait d’elle une femme plus fatale qu’aucune autre, et même si notre trentenaire a encore un petit bourrelet qu’elle seule a pu identifier, elle a appris à relativiser. Personne n’est parfait.

D’ailleurs en parlant d’imperfection, notre chipie ne part pas toute seule en vacances. Elle a repris contact avec des anciennes copines célibataires (les seules qui le sont encore), et ne refera pas la même erreur que l’année passée.

Elle ne passera pas son mois d’aout avec cette “cagole” de Sandy. Celle-ci s’était amourachée de l’homme de ses rêves, Jean Ber, le barman du Club local…La Salope!!! Même s’ils se sont mariés entre temps, cela n’excuse rien à la tromperie.

Non, elle a pris soin de choisir des faire valoir qui s’entretiennent à peine, et qui bien évidemment, ne “concoureront” pas dans la même catégorie qu’elle.

Bref, Madame Légère passe un à un les articles que les clients lui déposent, sous sa douchette, pense et calcule ses vacances… Elle a tout prévu… tout.

caisse

Vous avez aim cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *