Les différents procédés d’augmentation mammaire

L’augmentation du volume de la poitrine est l’une des demandes les plus exprimées au monde en matière de chirurgie et médecine esthétique. Les motifs, les conditions et les objectifs spécifiques varient d’une femme à l’autre, d’où l’existence de différents procédés d’augmentation mammaire.

Une demande diversifiée

De ces centaines de milliers de femmes recensées qui ont déjà bénéficié d’une mammoplastie à travers le monde et des centaines de milliers d’autres qui en demandent actuellement, il y en a qui sont poussées par une envie d’un peu plus de bien-être, il y en a qui sont motivées par une envie de fantaisie et il y en a qui sont obligées par la nécessité d’une reconstruction mammaire. Les résultats visés varient donc de l’augmentation massive à l’augmentation discrète et concernant la forme, les demandes concernent plus les résultats qui ont une apparence s’approchant le plus du naturel. Dans tous les cas, chaque candidate sera consciente de ce qu’elle devrait obtenir grâce à ce que son chirurgien esthétique lui présentera comme photos d’augmentation mammaire avant et après.

Le procédé pour une augmentation d’apparence naturelle

La plus forte demande concerne naturellement une augmentation qui a l’air naturel, qui semble être le fait d’un coup de rajeunissement ou de la pratique d’exercices visant l’amélioration structurelle du buste. De ce fait, le recours aux implants mammaires de forme anatomique en gel de silicone et hydrogel enveloppé de silicone est plus fréquent. Afin de mieux rester dans le naturel, le choix d’une augmentation d’une valeur de bonnet moyen sera fait et pour pousser encore plus loin la réussite, le chirurgien esthétique procédera à l’insertion des prothèses mammaires sous le muscle pectoral au lieu de le faire sous les glandes mammaires.

Une augmentation encore plus naturelle

Pour un résultat encore plus naturel, il y a un procédé plus naturel que la mise en place de prothèses mammaires et c’est la réinjection de tissus adipeux dans les seins. Prélevés sur les fesses ou les cuisses de la patiente elle-même, la graisse va remplacer l’action des implants. Les limites de cette technique concernent d’un côté l’augmentation de volume qui généralement ne peut dépasser un bonnet et de l’autre côté, la stabilité immédiate du résultat puisque la graisse a tendance à se résorber dans un premier temps, d’où la nécessité souvent d’une deuxième intervention. La comparaison de l’augmentation mammaire avant et après est assez bluffante avec le lipofilling. Les procédés d’augmentation mammaire vont des plus fantaisistes comme les crèmes à enduire aux plus sérieux comme la chirurgie esthétique. Pour ce résultat s’approchant du naturel tant convoité par les candidates, il y a le lipofilling des seins qui peut satisfaire les désirs modérés et la pose d’implants mammaires qui répond plus aux besoins de métamorphose spectaculaires. Les conseils d’un chirurgien esthétique sont absolument à demander avant toute décision.

Vous avez aim cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *