Les articles sponsorisés trop maquillés?

bebe-pub

Depuis quelques années, avec l’émergence du phénomène des blogs sur le web, un moyen très controversé de rentabiliser ces derniers est apparu: L’article sponsorisé.

Ce type de publicité consiste à faire un billet dont le contenu aura pour unique vocation, de promouvoir un article, ou une marque, moyennant finance en contrepartie. L’annonce publicitaire est bien souvent présentée comme un test anodin de produits, sur lequel l’auteur nous dit généralement qu’il a apprécié tel ou tel gel capillaire (voir cet exemple) ou crème dessert… en incluant des mots imposés par son partenaire publicitaire. (lire la suite)

La polémique soulevée alors par les blogueurs divisés sur le sujet, tient sa légitimité du fait que ce type de publicité n’est pour l’internaute lambda, bien souvent pas visible au premier abord, tant celle-ci se confond volontairement au contenu du blog ou site.

La difficile monétisation d’un blog et le choix d’articles sponsorisés

Monétiser son blog aujourd’hui n’est pas chose aisée, tant les tarifs de la publicité sur le web peuvent paraître bas au premier abord, et bien souvent, les  revenus générés ne sont pas en adéquation avec les efforts fournis par les blogueurs. Cet article publié chez Roget.biz vous en dira bien plus long à ce sujet.

Les régies publicitaires comme Google Adsense ou encore Blogbang vous rémunèrent généralement quelques centimes du clic, et les diffuseurs se retrouvent contraints de générer un fort trafic, afin d’en tirer un maigre revenu.

C’est pourquoi, beaucoup se tournent aujourd’hui vers d’autres solutions plus controversées, comme les billets sponsorisés, proposés par Ebuzzing pour le plus connu, et dont les tarifs peuvent être fixés par le blogueur en fonction de sa notoriété.

Articles sponsorisés, une publicité discrète…

Dans une société où la publicité est omni-présente à tous les niveaux, dans la rue, dans les médias, et en constante augmentation sur Internet, beaucoup de monde commence à rejeter en bloc ce phénomène, tant l’agacement provoqué est croissant.

Sur Internet, tous les moyens sont bons pour vendre de la publicité, et face à l’agacement de nombreux internautes, qui voient leur navigation polluée et ralentie par de multiples pop-up, et artifices en flash (animations qui apparaisent bien souvent à l’insu de l’internaute), les régies pub proposent aujourd’hui d’autres moyens de promouvoir des marques, en vendant de la publicité discrète et mélée au contenu rédactionnel des sites web.

C’est ainsi que fonctionne le principe de l’article sponsorisé, et j’en viens donc à me questionner sur le caractère « trop discret » de cette stratégie.

Le lecteur peut dans certains cas, être amené à lire sans qu’il ne l’ait choisi, une annonce publicitaire, et se rendra compte du caractère promotionnel de la chose, seulement au cours de l’épluchage de son contenu. »Tiens, je viens de lire une pub! » Ne fait il pas les frais d’une publicité un peu manipulatrice?

Car lorsque l’on s’intéresse d’un peu plus près aux conditions généralement en vigueur dans le domaine de l’article sponsorisé, on s’aperçoit clairement, par exemple chez Ebuzzing, qu’aucune mention obligatoire n’est présente, si le caractère particulier de l’article est clairement intelligible à la lecture de celui-ci. Et c’est seulement si le caractère publicitaire de l’article n’est pas détectable dans son contenu, que vous serez alors contraints d’ajouter la mention « article sponsorisé »

Bref, il tient donc à chacun, et à son bon sens, de mettre directement en avant la nature de l’article.

Le but de cet article n’est nullement de descendre en flèche un principe que je considère comme tout de même moins « chiant » (oui c’est cru) que les multi fenêtres agaçantes de l’Equipe.fr, mais ça a tout de même son petit côté… surprenant…

J’attends avec impatience vos avis et témoignages sur le sujet…

Vous avez aim cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *