L’amincissement par le froid

Que le froid amincisse, ça a été découvert accidentellement chez des cavalières hivernales, puis des études scientifiques ont démontré à partir de quelle température et par quel phénomène il le fait. Alors, qu’est que ça donne si on souhaite cibler les zones à amincir ?

Cryolipolyse ou coolsculpting

A partir du moment où il a été découvert qu’un contact intense d’une zone du corps avec un objet extrêmement froid amincit cette zone, la cryothérapie a vu le jour. Les spécialistes de la santé ont créé un dispositif doté d’une électrode qui produit un froid entre 0° et – 10°, la cryode, ainsi qu’un système permettant d’aspirer la zone qu’on souhaite amincir. Pendant environ une heure, le froid créé s’attaque aux cellules graisseuses sous-cutanées et en anéantit définitivement 4/5, les empêchant de se reproduire. Parce que cette technique d’amincissement par le froid vise à sculpter la silhouette, elle s’appelle aussi coolsculpting. Elle est conçue pour les excès de graisse localisés mais ne traite pas le surpoids.

L’amincissement par le froid pour qui ?

Le coolsculpting vise les amas graisseux sous-cutanés et non les graisses viscérales. Cela concerne des zones comme le ventre, les poignées d’amour, les fesses, les cuisses, la face interne des genoux, les bras, le dos et le double menton. Il est la solution pour toute personne souhaitant éviter la lipoaspiration et qui craint l’anesthésie. Toutefois, les patients souffrant de hernie, de cryoglobulinémie, de maladie cardiaque ou de la maladie de Raynaud, de même que les femmes enceintes, ne peuvent pas en bénéficier. Sa possibilité est par ailleurs conditionnée par un budget allant de 150 à 600 euros, la pluralité des interventions pouvant être nécessaire pour certains cas.

Les conditions d’un résultat satisfaisant

Le recours à l’amincissement par le froid est bien sûr conditionné par l’analyse du médecin. Tout dépend de la quantité de graisse à éliminer et si plusieurs séances sont requises, un espacement d’au moins 6 semaines doit être respecté. Dans tous les cas, la mort des adipocytes est rapide mais leur évacuation demande du temps et ce temps est d’autant plus raccourci que le patient s’aide avec des solutions de drainage lymphatique et une bonne hydratation du corps. Le savoir-faire du médecin qui manipule le dispositif contribue aussi à l’efficacité d’une séance. L’amincissement par la réduction du tissu adipeux s’apprécie entièrement au bout de 8 semaines.
La cryolipolyse s’attaque aux graisses qui demeurent récalcitrantes malgré les régimes et les sports mais n’anéantit quand même que 4/5 de sa quantité, ce qui veut dire qu’elle ne dispense pas le patient d’ajuster son hygiène de vie afin de ne pas laisser le 1/5 restant se reconstituer.

Vous avez aim cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *