Gagnez votre vie en stockant des déchets nucléaires à votre domicile

 

Gagner sa vie en stockant des déchets nucléaires à son domicile, est désormais possible.

« Nous souhaitions depuis longtemps établir une réelle relation de confiance entre les citoyens français et notre entreprise » nous a confié Anne Lauvergeon, présidente d’AREVA, au téléphone ce matin. « L’objectif n’est pas de nous décharger d’une corvée, mais plutôt de briser le tabou du stockage des déchets nucléaires, et de le transformer en réelle opportunité pour chacun d’entre nous. »

Il est donc possible, dès aujourd’hui (uniquement pour les demandeurs d’emploi dans un premier temps) de percevoir une rémunération pour abriter à son domicile des barils de déchets radioactifs, et ce même dans un appartement, en formulant une demande par écrit au siège d’AREVA.

Pour ce faire, la seule condition requise est d’être domicilié à l’adresse qui servira de zone de stockage, et selon la superficie de votre logement, différentes tailles de containers vous seront proposées, dans la limite de 200 litres pour 50 mètres carrés habitables.

Une source de revenus trimestrielle et défiscalisée pour les demandeurs d’emploi.

Les revenus générés par le stockage de barils à votre domicile seront très logiquement fonction de la quantité abritée, et la rémunération liée à ce partenariat est aujourd’hui fixée à 2,87 euros du litre. Autrement dit, si vous optez pour un container de 200 litres (environ 1 mètre de hauteur et 60 cm de diamètre)  de plutonium vous percevrez 574 Euros nets par trimestre, le tout étant non imposable la première année.

« Les avantages fiscaux liés au stockage des déchets sont destinés à lancer et à encourager cette activité, et les déductions d’impôts s’échelonneront de façon dégressive sur 5 ans. » nous confiait Anne Lauvergeon.

Le dispositif est aujourd’hui opérationnel et uniquement accessible aux demandeurs d’emploi dans un premier temps. 35 familles pilotes en sont aujourd’hui équipées, et il devrait permettre à environ 5000 chômeurs de vivre de cette activité d’ici 2 ans.

Une activité surveillée et sans risque

Les familles disposant des containers sont soumises à une règlementation stricte, et se sont toutes engagées à respecter un cahier des charges lié à une sécurité draconienne. Ainsi, pendant 6 mois, elles devront reporter méticuleusement 2 fois par jour les résultats que leur indiquera le compteur Geiger qui leur est fourni.

Au jour d’aujourd’hui, aucune variation du taux de radioactivité n’a été observée dans les foyers tests, et les résultats affichés par les compteurs ne présentent aucun danger pour la santé des familles. De plus les containers sont conçus pour résister à des températures extrèmes, et ont été soumis à des tests de solidité draconiens.

De nombreux demandeurs d’emploi se sont déjà montrés intéressés par cette activité. Reste à savoir ce que cela donnera sur du long terme. Bisous.

avertissement

Vous avez aim cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

1 Commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *