A quoi reconnait-on un acouphène ?

Une personne atteinte d’acouphènes souffre d’une gêne auditive ne provenant pas de l’extérieur et qui se traduit par des bruits divers ( sensation de sifflement, de bourdonnement ou de grésillement) qui apparaissent souvent sans crier gare et qui disparaissent de la même façon qu’ils sont apparus. Acouphène et grosse fatigue sont souvent liés. De même, acouphène et vertige ainsi sont fréquemment associés. Des céphalées de tensions peuvent provoquer acouphene et mal de tête.
Etant donnée la gêne que génère l’acouphène chez la personne qui en est atteinte, il parait légitime de s’interroger sur la thérapie des acouphènes et s’il existe un traitement naturel pour en venir à bout.

 

Origine des acouphènes: à quoi les reconnait-on?

Ce qui rend le traitement des acouphènes complexe est la diversité de leur origine. Dans certains cas, une maladie ( otite, bouchon de cérumen, tumeur…) est le facteur déclencheur. Dans ce cas précis, soigner la maladie en question permettra d’atténuer ou même de supprimer les acouphènes.
Une exposition volontaire ou non à une nuisance sonore prolongée peut également être la cause d’acouphènes.Dans un premier temps, il est essentiel de réduire toute source de bruit susceptible d’engendrer ces parasites auditifs. Acouphènes et mal de tête vont de pair et peuvent rendre le quotidien insupportable.
Si la cause est quelquefois organique ( maladie de Ménière, otite, troubles cardio-vasculaires ou rénaux), le stress, la dépression ou certaines maladies psychosomatiques peuvent également engendrer des acouphènes. Dans le cas précis de maladie de Ménière, acouphènes et vertiges sont intimement liés. Acouphène et mal de tête peuvent en outre perturber le quotidien d’une personne atteinte de cette affection.

Les thérapies: quelles solutions?

Avant d’entreprendre tout traitement, il est essentiel de consulter un spécialiste des acouphènes tel un médecin ORL qui sera en mesure d’adapter le traitement des acouphènes en fonction de la cause du symptôme (aide auditive, homéopathie, acupuncture…).
Lorsque la cause est organique ( baisse d’audition, exposition au bruit…), les spécialiste des acouphènes pourra prescrire des prothèses auditives ou des solutions médicamenteuses telles les vasodilatateurs afin de stimuler la circulation sanguine dans l’oreille.
Lorsque l’acouphène est de nature psychosomatique, les traitements naturels sont plus indiqués. Parmi les traitements naturels, l’hypnose s’avère être plutôt efficace, selon le témoignage du docteur Patrick Ciavaldini, hypnothérapeute à Rennes. L’acupressure ou l’acupuncture font également partie des traitements des acouphènes que l’on préconise pour réduire la gêne ressentie par les patients. Des sophrologues spécialistes des acouphènes proposent également une approche différente en maîtrisant davantage l’anxiété de la personne concernée et en lui permettant d’altérer sa perception des acouphènes. Elle prendra ainsi plus de recul par rapport à la gêne occasionnée et pourra soulager efficacement acouphène et mal de tête, par exemple.

 

Bien que les causes des acouphènes soient d’origines multiples et que le ressenti du trouble diffère d’une personne à l’autre, des solutions existent pour les traiter efficacement. Avant d’entamer un traitement quelconque, il est plus prudent de faire appel à un spécialiste qui saura aiguiller son patient de manière efficace de façon à éradiquer, si c’est possible ou tout au moins, à diminuer leur intensité pour un quotidien plus gérable.

Vous avez aim cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *