Investir dans un défibrillateur Cardiaque

L’emballement du cœur continue à faire des ravages en 2015 en France. Chaque année, l’équivalent du nombre de spectateurs d’un stade (rempli) comme le Parc des Princes passe de vie à trépas à cause de la brusque augmentation des battements du cœur. Tous ceux ayant un background scientifique et plus spécifiquement orienté vers la mécanique des fluides et le procédé connaissent bien la parade d’une dérégulation du débit d’un fluide comme le sang. La pose d’un appareil comme le défibrillateur cardiaque (cf site restenvie.com) . C’est exactement la raison pour laquelle il a été créé.

 

logo_restenvie

La fibrillation ventriculaire

Elles s’appellent arythmie cardiaque ou tachycardie ventriculaire. Ces affections conduisent la plupart du temps et très régulièrement à un emballement anarchique des battements du cœur et parfois à ce que les médecins spécialistes nomment la fibrillation ventriculaire, ultime stade redouté du dysfonctionnement cardiaque. Lorsqu’un patient est victime de fibrillation ventriculaire en France, étant donné les infrastructures et la logistique existantes nettement insuffisantes pour conduire les malades jusqu’aux urgences en un minimum de temps, la probabilité d’y rester est extrêmement grande (de l’ordre de 96%). Autant dire que les cardiologues préconisent à tous les malades développant de telles pathologies, bien sûr une hygiène de vie impeccable de façon à limiter les risques d’apparition de fibrillation ventriculaire mais aussi des traitements médicaux adaptés. Lorsque les cardiologues s’intéressent plus spécifiquement à la régulation du débit sanguin à l’intérieur de la tuyauterie des vaisseaux du corps humains, ils pensent immanquablement à l’installation d’un défibrillateur cardiaque.

Principe de fonctionnement

Puisque la cause de la fibrillation ventriculaire est le dérèglement des battements du cœur et du débit sanguin, les spécialistes en cardiologie ont pensé à installer un petit appareil compact (cf restenvie.com) dont la fonction est spécifiquement de réguler le débit lorsque les contractions du muscle cardiaque commencent à s’emballer. En régulant le rythme cardiaque, l’appareil stimule le cœur en lui envoyant de petites décharges électriques lorsque celui-ci s’est arrêté ou a du mal à repartir. L’installation du défibrillateur ne nécessite pas d’intervention chirurgicale sous anesthésie générale. La sonde est installée en ouvrant localement le haut du thorax puis reliée au cœur par une sonde. Les résultats de l’implantation du défibrillateur montrent des résultats particulièrement bons: en effet plus du tiers des malades sous traitement médical échappent ainsi à la mort grâce à l’appareil. Pour les malades les plus graves (insuffisance cardiaque), la réduction du taux de mortalité passe même à 50%. Un seul bémol et il est de taille: le défibrillateur cardiaque coûte entre 15 et 20 000 euros et n’est pas remboursé par la sécurité sociale.

 

Vous avez aim cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *