Chaîne d’articles: Comment j’ai tagué Marine et Jean-Marie.

Image-11

Les chaînes d’articles, vous connaissez? Mais si, voyons… C’est un magnifique relai dont le témoin se transmet de blogs en blogs, au nom de pas grand-chose.

Au début, un petit bout-en-train publie sur son blog une liste de jolies choses qu’il affectionne dans la vie (les clafoutis de sa maman, les mimiques de son chaton, les câlins de sa dernière chérie etc…), puis une seconde dans laquelle il fait figurer tout plein de trucs qui le font sortir de ses gonds, et qu’il combat avec férocité en adhérant à des groupes sur Facebook (la faim dans le monde, l’oppression de la population tibétaine par le régime chinois, la fonte de la banquise, le massacre des phoques…).

Une fois sa besogne accomplie, le petit « créateur de contenu » (en un mot) décide alors de taguer deux de ses amis blogueurs en leur expliquant que s’ils ne font pas de même, leurs enfants chopperont une vilaine MST et mourront en se vidant de leur sang par les oreilles. Et ainsi de suite… Et oui, ça vient tout juste de me tomber sur la gueule… (soupirs)

Mademoiselle Inzecity, elle-même victime des foudres d’un ami qui lui  voulait du mal, vient de me désigner pour sauver le monde. Pour ce faire, je suis donc censé citer:

Des choses que j’aime : Les drapeaux, Dieu, l’ordre, le mérite, les armes à feu, les yeux bleus, la blondeur, les pubs pour Kinder, Goebbels, le cinéma autrichien d’après guerre, les bergers allemands, les détails de l’histoire, les couvre-feu, les marches militaires, la chasse à courre, les médailles,  notre Mère Patrie, Laurent Gerra, Napoléon 1er, l’esclavage, la garrote, le début des années 40, les soldats de plomb, Mes Rangers, les langues slaves, Michel Sardou, le blanc.

Des choses que je déteste : la pédérastie, les russes, Israël, les beurs, l’athéisme, l’anarchie, le gauchisme, Nuremberg, le « social » à la sauce ONG, les immigrés non-catholiques, les chômeurs (c’est pareil), le SIDA (qui je le rappelle, est issu de l’accouplement entre un communiste israélite et un sanglier grippé), Barack Obama, Nelson Mandela (il était bien en prison), l’équipe de France, Mano Solo (mort du SIDA, bien fait pour sa gueule), Coluche, la fin de la guerre d’Algérie (depuis qu’on n’y est plus, c’est tout pourri), l’humour noir, l’avortement, les femmes en pantalon, la burqa (portée par plus de 12 millions de femmes « françaises »), les syndicalistes (c’est à cause d’eux qu’on a des patrons SDF),

Voilà, ça, c’était pour l’étape numéro un.  Elle vous aura au moins permis de mieux cerner ma sympathique personnalité, et je suis même certain qu’on pourrait en profiter pour faire plus ample connaissance en sirotant une bonne bière dans un bunker comme en 40, quand Israël n’existait pas. Rendez-vous pris? Ok, on passe à la suite.

Bref, assez plaisanté, je suis maintenant censé passer le témoin à deux personnes en leur expliquant à quoi elles s’exposent si elles ne  relaient pas cette chaîne (à la mort, snirf…). C’est pourquoi, j’ai pris la sage décision de nommer (ou « taguer », comme on dit dans le jargon des blogueurs) mes deux humoristes favoris du moment, Marine et Jean-Marie Le Pen (tagués ici sur le blog de jean-Marie)…

Voilà. Donc si tout se passe mal, on devrait voir Marine et Jean-Marie le Pen relayer cette jolie chaîne de superstition…

PS: Normalement, je devais aussi vous énumérer mon livre et mon auteur favori, mais comme je passe la majeure partie de mon temps libre à brûler des bibliothèques, j’ai préféré m’abstenir.

Vous avez aim cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *