Benoît XVI, Jean-Marie Le Pen et le masochisme…

benoitlepen2

Et voilà… Cela faisait bien longtemps que l’on n’avait pas entendu parler de ces deux là… Ca nous manquait presque… Un peu de tumultes dans le monde lissé des médias…

Bon, tout le monde sait pertinemment que ces deux leaders de la bonne vieille doctrine répressive, n’agissent fort heureusement jamais, (et oui, ils ne font que parler…) mais la question que l’on peut se poser, est sûrement la suivante…

Pourquoi s’étonne-t’on toujours, lorsque ces deux vieillards ressassent périodiquement des propos qu’ils ont toujours tenus? Personne n’est au courant que pour l’un, les camps de concentration sont un détail de l’histoire, et que pour l’autre, l’usage du préservatif est un vilain pêché de luxuriant?  Est-ce vraiment surprenant, de constater que deux vieux bonshommes fanatiques, qui ont eu, durant toute leur vie des idées extrémistes, ne changent pas leur vision des choses à un âge aussi avancé?

La réponse est évidemment non. Il n’y a en effet rien de bien étonnant dans cette stagnation des idées, provenant, de plus, de deux conservateurs en puissance… qui ont finalement épuisé tous les tours qu’ils avaient dans leurs vieilles besaces… Le scoop n’est donc pas au rendez-vous, et l’info n’en est alors pas une. Mais les médias sont là, et relaient sans cesse les propos de ces deux individus qui sans eux, n’auraient aucun rôle important à jouer au sein d’une société, finalement trop intelligente et savante pour se laisser berner par des discours en inadéquation totale avec les aspirations individuelles et collectives des êtres humains.

C’est de cette situation paradoxale que nait pourtant tout l’intérêt des propos souvent provocateurs, tenus par des extrémistes. L’extrémisme médiatisé, joue indirectement un rôle de canalisateur de l’opinion publique, dont l’union des idées se  recentrera alors vers une modération quasi unanime de la morale. C’est comme çà, et finalement très bien. Une chose n’existe que par son contraire, et sans extrémisme, pas de morale…

Alors en fin de compte, remercions gentiment ces deux gros arriérés, pour nous offrir notre pain quotidien d’immoralité, et nous montrer naïvement les exemples à ne pas suivre!

Vous avez aim cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *