Banque en ligne de la Banque Postale : opérationnelle d’ici la fin de ce printemps

Le marché bancaire français est de plus en plus florissant. La preuve : la banque en ligne de la Banque Postaledémarrera son activité dès la fin du printemps 2019. Un défi de taille étant donné que le secteur des plateformes bancaires virtuelles est déjà très concurrentiel.
Selon Rémy Weber, président du directoire, les produits et les services de cette enseigne, baptisée « Ma French Bank », seront commercialisés dans pas moins de 2 000 agences Postales.
Promesse tenue, ce projet avait déjà été annoncé dès le début de cette année. Selon les responsables ; normalement, Ma French Bank devait être opérationnelle dès janvier 2019, mais il fallait établir une stratégie particulièrement subtile vu que les néo-banques sont déjà arrivées à grignoter des parts de marché considérables.
En tout cas, pour s’adapter à ce créneau plus qu’effervescent, la filiale de la Banque Postale prévoit de concocter des offres exclusives pour ses futurs clients.

Ma French Bank a une vision très ambitieuse

Lors de son interview dans « Les Échos », Rémy Weber n’a pas hésité à dévoiler l’ambition de la banque en ligne de la Banque Postale. En effet, selon lui, l’établissement a encore sa place dans le domaine du crédit à la consommation et de la finance participative. Autrement dit, ces produits seront parmi les piliers de la croissance de Ma French Bank.
Ainsi, en l’espace de 5 ans, elle prévoit de conquérir un million de clients, un objectif ambitieux mais qui semble tout à fait atteignable si l’on en croit les dires des futurs dirigeants de la banque.

Stratégie commerciale de Ma French Bank : vers le ciblage d’une clientèle plus jeune

La Banque Postale investit en moyenne 1,5 milliard d’euros pour sa transformation digitale. Environ 10% de ce budget sera alloué au développement de la plateforme Ma French Bank, avec pour objectif l’élargissement des clients cibles.
Effectivement, la Banque Postale a deux fois plus de clients septuagénaires que les autres enseignes de sa catégorie. Raison de plus pour établir une nouvelle politique marketing afin de peaufiner des offres davantage compatibles avec l’attente des clients plus jeunes.

Une collaboration étroite avec CNP Assurances

La banque en ligne de la Banque Postale souhaite se rapprocher encore plus de CNP Assurances pour créer un partenariat renforcé. Le but étant de rassembler les atouts des deux entités pour offrir une base de confiance plus convaincante aux clients potentiels.
D’ailleurs, face aux incertitudes qui règnent dans le secteur, il est plus qu’utile de se prémunir des risques.
Cette consolidation entre la Banque Postale et CNP Assurances devrait être rendue officielle dès le début de l’année 2019. Mais malgré cette union, le principe de gouvernance de la banque restera le même.
Il convient de remarquer que la Banque Postale avait réalisé un bénéfice net de 764 millions d’euros en 2017, soit une croissance d’environ 10,1% par rapport à 2016. C’est une belle performance compte tenu de certains obstacles opérationnels que la banque a dû surmonter ces dernières années.
En attendant le lancement de cette nouvelle banque en ligne, vous avez la possibilité de comparer les autres enseignes bancaires, cette démarche vous aidera à faire votre choix ; à moins que ne vous préfériez attendre la mise en œuvre effective de Ma French Bank en 2019 !

Vous avez aim cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *